AccueilInfos régionMéthanisation : un 12e site ouvert à Messy

Méthanisation : un 12e site ouvert à Messy

Alimentée par des résidus de culture, l'usine Messy Biogaz valorisera 10 900 tonnes de déchets par an. Elle est exploité par cinq agriculteurs qui ont opté pour la diversification.
Méthanisation : un 12e site ouvert à Messy
@ DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

Le site de méthanisation Messy Biogaz est exploité par cinq agriculteurs : Gilles et Grégoire Verkinderen, à Messy, Nicolas et Arnaud Charpentier à Saint-Mesmes, et Cyril Proffit, au Plessis-aux-Bois. L'ouverture d'un tel site est l'occasion pour ces exploitants de diversifier leur activité et de la pérenniser.

L'usine est alimentée par des résidus de cultures intermédiaires à vocation énergétiques (CIVE) et des sous-produits végétaux (pulpes de betteraves, grains cassés), tous issus de l'activité agricole des trois exploitations et qui, après fermentation et épuration, deviennent du biométhane.

Ce gaz vert injecté dans le réseau alimente 18 communes du Nord du département et de la Seine-Saint-Denis. GRDF a en effet opéré une extension du réseau de gaz sur près de 1 600 m, pour raccorder l'unité de méthanisation au réseau de gaz existant.

Quant au digestat, le résidu de la méthanisation, il sert d'engrais naturel et est épandu sur les champs des exploitations agricoles, permettant ainsi un retour au sol de la matière organique. Depuis la fin janvier, l'unité injecte
140 Nm3/h de biométhane dans le réseau réseau de distribution. Cette production de 13 GWh/an environ équivaut à la consommation en gaz de 3100 logements neufs ou de 52 bus alimentés en bioGNV.

Avec 12 sites au total, ce sont quelque 48 700 logements neufs qui sont chauffés à l'année au gaz (ou plus de 770 bus roulant au bioGNV) dans le département.

La Seine-et-Marne est pionnière

La mise en service de ce 12e site en Seine-et-Marne s'inscrit dans la dynamique insufflée par le Département au travers de la Charte “CapMétha77”,
qui associe atour du Département 8 autres acteurs de la filière (Etat, Région Ile-de-France, Ademe, SDESM, Chambre d'agriculture de région Ile-de-France, Union des maires, GRDF et GRT gaz). Les objectifs de cette Charte ? Couvrir 75 % des besoins énergétiques des ménages (chauffage et cuisine) en biométhane d'ici 2030 et contribuer à une mobilité décarbonée. De son côté, la Région ambitionne de couvrir son territoire de 240 méthaniseurs pour assurer 15 % des énergies renouvelables de son territoire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?