AccueilArt de vivreLoisirs & CultureMélodie Toussaint lauréate de l’Urban Shakers
Culture

Mélodie Toussaint lauréate de l’Urban Shakers

Mélodie Toussaint, une artiste engagée originaire de Combs-la-Ville, a remporté le prix coup de cœur du public de la première édition du concours Urban Shakers dans la catégorie danse.
Mélodie Toussaint (au centre), la danseuse de Combs-la-Ville, a remporté le Prix coup de cœur du public lors de la première édition du concours Urban Shakers.
© DR - Mélodie Toussaint (au centre), la danseuse de Combs-la-Ville, a remporté le Prix coup de cœur du public lors de la première édition du concours Urban Shakers.

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

La finale d'Urban Shakers, concours porté par le Fonds L’Oréal pourles Femmes, s’est déroulé le 16 novembre à Paris. Pendant près de trois heures, les 18 finalistes (chant, danse, narration numérique et street art) se sont succédé sur la scène du Cent-Quatre devant 700 spectateurs pour mettre leur talent au profit de la sensibilisation aux questions de violences sexistes et sexuelles.

Le jury, présidé par l'artisteBen-J du groupe Neg'Marrons, était composé du graffeur Disek, de l'artiste et activiste Diariata N'Diaye, du commissaire d'exposition François Gautret, du danseur Bolewa Sabourin, ainsi que de Nicolas Hieronimus, directeur général de L’Oréal et Alexandra Palt, vice-présidente du Fonds L’Oréal pour les Femmes. Il a décidé de décerner deux Prix du jury en plus des quatre prix remis dans chaque catégorie.

Une dotation de 10 000 euros

Le Prix coup de cœur du public(doté de 10 000 euros) a donc été attribué à la danseuse Mélodie Toussaint (accompagnée sur scène d’Audrey et Stéphanie) pour son spectacle “Women’s Project“. Elle bénéficiera, ainsi que tous les autres lauréats, d’un accompagnement artistique d'un an auprès des partenaires du concours (Juste Debout School, galerie Danysz ou encore le Centre national de la musique). En tant qu'ambassadeurs, ils seront également mis en lien avec desassociations agissant dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Trois autres artistes seine-et-Marnais ont défendu leurs chances : le danseurLaurent Belot (Ecuelles), la rappeuseTurtle White (Meaux) et l’autrice-compositrice-interprète Jodie Coste (Champs-sur-Marne).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?