AccueilVie des entreprisesMédiation du crédit aux entreprises : 18 000 emplois sauvegardés depuis 2008

Médiation du crédit aux entreprises : 18 000 emplois sauvegardés depuis 2008

Frédéric Visnovsky, médiateur national du crédit aux entreprises, et Jean-Benoît Dubois, directeur départemental de la Banque de France, ont fait le point sur un dispositif national qui a fait ses preuves.
Médiation du crédit aux entreprises : 18 000 emplois sauvegardés depuis 2008
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Dénonciation de découvert, refus du rééchelonnement d'une dette ou d'un crédit, réduction de garantie par un assureur-crédit… La médiation du crédit, créée suite à la crise financière de 2008, est ouverte à toute entreprise confrontée à un problème de financement et qui n'a pas pu trouver de solution avec sa banque ou avec BPI France. « L'objectif est d'intervenir le plus rapidement possible », explique Frédéric Visnovsky, venu dernièrement à Melun pour prendre le pouls du réseau de partenaires (CCI 77, Fédération du BIP 77, experts-comptables…) dédié au développement du dispositif en Seine-et-Marne.

Un service gratuit et confidentiel

Le fonctionnement concret du système ? Le premier contact avec le médiateur se fait dans les 48 heures après le dépôt du dossier par le chef d'entreprise, qui peut compter sur un service totalement gratuit et confidentiel. « Les banques ont deux obligations, venir autour de la table, et geler les crédits en cours », poursuit le médiateur national du crédit aux entreprises.

Les banques ont ensuite exactement cinq jours ouvrés pour revoir leurs positions. Le médiateur intervient alors pour résoudre les points de blocages. Enfin, il propose une solution aux parties (dirigeant, actionnaires, créanciers…).

Peu connu, le dispositif gagnerait pourtant à être utilisé par les dirigeants, si l'on en croit les statistiques seine-et-marnaises en la matière.

En effet, dans le département, depuis sa création jusque 31 octobre dernier, 922 entreprises ont effectué une saisine et leur dossier a été accepté dans 80 % des cas (soit 742 dossiers). Le dispositif a été une réussite pour près de deux entreprises sur trois (66 %). « Nous avons conforté véritablement 388 sociétés dans leur activité, permis de débloquer 100 millions d'euros de crédit au total et préservé 18 000 emplois », précise Jean-Benoît Dubois. Aussi, les encours de crédit en médiation atteignent pour deux tiers des cas un montant moyen inférieur à 50 000 euros. « Le dispositif concerne peu souvent des sommes élevées », commente-t-il.

L'institution observe par ailleurs une baisse des saisines depuis la fin de la crise, en Seine-et-Marne comme dans le reste du pays, notamment en raison de l'amélioration de la situation financière des entreprises. De 250 dossiers en 2009, le service est passé à 116 dossiers en 2010, puis à quelque 40 dossiers par an à l'heure actuelle.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?