AccueilTerritoiresInfos régionMarolles-sur-Seine Un site de petite hydroélectricité va s'implanter

Marolles-sur-Seine Un site de petite hydroélectricité va s'implanter

Une centrale hydroélectrique devrait voir le jour sur la commune dans quatre ans, le Gouvernement ayant retenu son barrage dans le cadre d'un appel d'offre.
Marolles-sur-Seine Un site de petite hydroélectricité va s'implanter
© DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

A peine quelques jours avant d'annoncer sa démission au Gouvernement, l'ex-ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, avait dévoilé une série sites retenus par l'Etat pour y développer des installations de petites hydroélectricité. En Seine-et-Marne. Le barrage de Marolles-sur-Seine est le seul site d'Île-de-France a avoir été choisi, comme 13 autres projets en France. Le groupement VNF-JMB Hydro est en charge de ce projet de 1,5 MW qui devrait aboutir dans quatre ans. C'est en mai 2017 que le ministère de la Transition écologique et solidaire avait lancé en un appel d'offres pour développer quelque 105 mégawatts (MW) de puissance hydroélectrique afin de redynamiser le secteur, « dans le respect des enjeux environnementaux et de la continuité écologique ».

Ces 14 premiers projets, d'une puissance allant de 1 à 4,5 MW, représentent au total une puissance de 36,9 MW. Une nouvelle période de candidature sera mise en place fin 2018. « Cet appel d'offres aura lieu trois années successives », précise le ministère. « La notation des offres comporte en particulier une composante sur la qualité environnementale des projets, ainsi que la possibilité d'écarter les projets ne présentant pas un niveau de garantie suffisant quant à leur impact environnemental », poursuit l'institution, qui indique que la filière hydroélectrique démontre sa compétitivité économique sur ces installations plus modestes, le prix moyen atteignant 89,6 euros/MWh. « Cet appel d'offre est la preuve que l'hydroélectricité peut concilier compétitivité économique et respect de l'environnement. Il conforte la première place de la filière de l'hydroélectricité comme source de production d'électricité renouvelable», avait déclaré Nicolas Hulot dans un communiqué. Quelque 2 500 centrales de petite taille sont actuellement disposées en France et représentent 10 % de la production hydraulique.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?