réparation MaGarantie5ans

Créé en 2016 et basé à Montévrain, ce site de e-commerce propose une offre de réparation hors garantie, à petits prix et adaptée à toutes les pannes.
MaGarantie5ans
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Les appareils électroménagers font partie de nos vies. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), plus de 200 millions circulaient en France en 2018. Mais lorsqu’ils tombent en panne, ce qui arrive de plus en plus souvent en raison de l’obsolescence accélérée, la réparation devient complexe et coûteuse. Et comme ces appareils ont la fâcheuse tendance à s’arrêter de fonctionner juste après l’expiration de leur garantie, seuls 2,4 millions d’entre eux sont réparés. Une situation qui impacte le budget des ménages et l’environnement (23 millions de produits sont jetés chaque année, soit près de 500 000 tonnes de déchets collectés selon l’Ademe).

C’est pour en finir avec cette situation que la plateforme numérique “MaGarantie5ans” encourage une réparation plus accessible, grâce à une garantie gratuite de cinq ans sur tous les produits. Un service de réparation en visioconférence (40 minutes d’intervention en moyenne pour un tarif unique de 39 euros) est notamment proposé en partenariat avec PIVR, l’expert de la réparation à distance. Plus de 50 % des appareils sont, en effet, réparables intégralement à distance quel que soit le niveau de bricolage. « En cinq ans, 6 000 produits électroménagers ont été réparés », souligne Jean-Thomas Paradowski, l’un des deux fondateurs.
« Ce nouveau système permet de réduire le nombre d’interventions inutiles et l’impact carbone. »

Chacun, à son niveau, peut donc agir concrètement pour lutter contre l’obsolescence programmée tout en faisant un geste pour la planète. « Acheter doit devenir un acte responsable s’inscrivant dans une démarche de développement durable », insiste Benoît Delporte, l’autre créateur de cette start-up. En 2019, “MaGarantie5ans” a ainsi lancé son indice de durabilité (une note de 100 points avec quatre critères), puis une charte pour valider ses engagements en matière de responsabilité sociale et environnementale (RSE).

A moyen terme, la start-up de Montévrain a l’ambition de devenir acteur de l’économie circulaire. Concrètement, elle va miser sur la vente de produits reconditionnés (téléphonie, reconditionnement des machines…), convaincue que tous les produits, neufs ou anciens, seront tous durables d’ici quelques années. Enfin, un centre de logistique va ouvrir dans le but de trier les pièces à recycler qui pourront être réutilisées pour réparer les appareils. Enfin, une ouverture à de nouveaux univers (petit électroménager, bricolage, TV, meubles, cuisine, jardin…) fait également partie de ses futurs projets.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?