AccueilÉconomieVie des entreprises“Lucie”, le capteur écoresponsable de QuosAiR

“Lucie”, le capteur écoresponsable de QuosAiR

La start-up de Champs-sur-Marne continue d’innover en matière de qualité de l’air.
“Lucie”, le capteur écoresponsable de QuosAiR
QuosAiR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Savez-vous que l’air intérieur est cinq à sept fois plus pollué que l’air extérieur ? Or, respirer un air vicié a de vraies conséquences sur la santé : allergies respiratoires, asthme, maux de tête, nausées… Dans ce domaine, la crise sanitaire aura eu au moins le mérite de provoquer une véritable prise de conscience sur cet enjeu de santé publique. Chacun a pris conscience de l’importance de respirer un air sain exempt de virus, mais aussi de tous les polluants qui peuvent être présents dans un lieu fermé comme le Dioxyde de carbone (CO2) ou les composés organiques volatils (COV). Mais actuellement, les dispositifs existants sont trop souvent peu fiables et inadaptés pour un usage en totale autonomie.

QuosAir, la start-up de Champs-sur-Marne, tente de remédier à ces carences, notamment en misant sur “Lucie”, son dernier “bébé”. Ce nouveau capteur de CO2 et de COV permet, en effet, de visualiser immédiatement les seuils de confinement, et des polluants d’une pièce directement sur n’importe quel smartphone, grâce à son QR code. Avec “Lucie”’, surveiller la qualité de l’air intérieur devient simple et accessible à tous. En effet, cet outil est équipé d’une cellule photovoltaïque permettant une recharge autonome du capteur qui mesure le CO2 et les COV, présents dans l’air intérieur. Il suffit de scanner le QR code du capteur et les mesures peuvent être visualisées directement sur votre smartphone.

© - Purificateur d'air professionnel Eolis

Fixable sur un mur, “Lucie” peut donc être utilisé un peu partout : salles de classe, réfectoires, bibliothèques, centres de documentation et d’information, espaces de coworking, salles de repos, salles des fêtes, centres de santé, cinémas et théâtres. Disponible à la vente au premier trimestre 2022, cet appareil utilise la technologie de mesure NDIR (recommandée par les autorités sanitaires) et il est étalonné selon les procédures COFRAC et conforme à la norme RoHS.

En l’espace de cinq ans, QuosAir est ainsi devenue un véritable expert de la qualité de l’air avec plus de 500 objets déployés dans une dizaine de villes et auprès d’une cinquantaine de clients. La start-up ambitionne désormais de devenir leader sur ce créneau et la conquête du marché européen est programmée en 2024.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?