Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Louis Vogel : Tous unis pour faire un grand Melun !

le -

Louis Vogel : Tous unis pour faire un grand Melun !
@ DR

Elu au second tour à la tête de la ville Préfecture de Seine-et-Marne, Melun, avec 50,6% des voix dans une triangulaire, Louis Vogel revient sur la victoire de sa liste Melun pour Vous, les enseignements tirés de la crise sanitaire que vient de traverser le pays et détaille ses ambitions pour Melun.

Avec 50,6 % des voix, une avance nette de 20 points sur votre première concurrente, vous venez d'être réélu Maire de Melun, quelle est votre analyse du scrutin ?

C'est une immense joie et un immense honneur d'avoir été élu Maire par les Melunaises et les Melunais.

Avant toute chose, je tiens à remercier vivement l'ensemble du personnel communal ainsi que tous les bénévoles qui ont permis le très bon déroulement de ce scrutin dans une situation exceptionnelle. Toutes les mesures de précaution ont été prises et les Melunaises et les Melunais se sont montrés parfaitement civiques en respectant les consignes de sécurité.

Bien sûr, nous aurions tous souhaité que la participation soit meilleure. Pour autant, nous savons que cette élection restera exceptionnelle à tous égards.

Au niveau national, la participation est particulièrement basse. Ce phénomène nouveau pour un scrutin municipal ordinairement populaire chez nos concitoyens doit nous interroger. On remarque d'ailleurs que la mobilisation électorale a tendance à être plus forte quand il s'agit de désavouer plutôt que d'adhérer. Bien sûr, l'épisode sanitaire que nous venons de traverser a eu une incidence forte sur l'élection mais il n'explique pas tout. Le désamour est croissant et la démocratie classique – celle qui repose sur le vote - s'affaiblit au profit d'une démocratie différente dans laquelle le citoyen participe directement aux décisions qui le touchent. C'est d'ailleurs le sens du projet que nous avons défendu pendant cette longue campagne avec l'instauration de nouveaux outils de participation citoyenne : budget participatif, renouveau des comités de quartier, Maison du Citoyen...

Quoiqu'il en soit, ce scrutin confirme la formidable dynamique engagée il y a 4 ans maintenant et que nous comptons poursuivre dès demain, au service de notre ville. Plus encore, une analyse plus poussée des résultats obtenus montrent une adhésion générale à notre projet puisque nous sommes en tête dans 16 bureaux de vote sur les 17 que compte la ville et nous n'avons que 17 voix d'écart dans celui où nous ne sommes pas premiers.

Ce résultat nous donne les moyens d'agir pour unir notre ville et appliquer un programme ambitieux pour faire rayonner Melun dans toute l'Ile-de-France. Nous ferons tout pour cela.

Evidemment, je souhaiterais remercier tous les Melunais qui se sont déplacés pour leur confiance qui nous honore et nous oblige. Nous sommes fiers de pouvoir représenter les Melunais pour les six prochaines années.

Enfin, mes plus chaleureux remerciements à l'équipe Melun pour Vous qui s'est dépensée sans compter malgré un contexte exceptionnel et une première campagne pour la majorité d'entre eux : ils ont transformé l'essai.

La force qui nous anime grâce aux votes des Melunais transformera notre ville ! J'y crois !

Quels enseignements tirez-vous de la crise sanitaire que nous venons de traverser ?

Cette crise nous a poussés à réfléchir différemment, à faire preuve d'encore plus de créativité et d'initiative pour Melun et ses habitants.

Melun doit maintenant être à l'avant-garde pour concevoir et réaliser un avenir vert où transition écologique et mobilités actives deviendront de plus en plus notre réalité quotidienne.

Melun doit continuer d'être à l'avant-garde en matière de santé. Nous en avons déjà posé les bases – malgré les oppositions politiques – en nous battant pour la construction du nouveau groupe hospitalier qui est devenu l'établissement de référence pour la lutte contre le Covid-19.

Nous avons installé une faculté de médecine dans le quartier Gare et favorisé l'implantation de maisons médicales. Deux d'entre elles s'installeront très prochainement dans le centre-ville afin de renforcer notre offre en médecins généralistes, ophtalmologistes et dentistes.

En matière d'éducation, cette période a confirmé le bien-fondé de notre plan numérique pour nos écoles et la mise en place d'un soutien scolaire à distance gratuit. Nous devons maintenant aller plus loin et mettre au point une école hors les murs afin de résorber les fractures numériques et scolaires qui subsistent.

L'objectif de ces actions : surmonter la crise et poursuivre la renaissance de notre territoire.

Depuis 4 ans, ce sont des milliers d'emplois en plus, un commerce de centre-ville qui renaît, des événements à portée départementale comme Les Affolantes ou Paris Air Legend, l'implantation d'une faculté de médecine et de bientôt d'autres formations…

Et pour jouer à plein son rôle de ville-Préfecture, nous nous appuierons sur nos axes forts :

  • assurer la sécurité de toutes et tous avec un nouveau poste de police à la Gare,
  • créer de nouveaux emplois en poursuivant le développement de Villaroche,
  • accompagner et faire réussir nos jeunes notamment à travers la pratique sportive avec la création d'une maison Sport Santé,
  • soutenir nos seniors en favorisant les liens intergénérationnels,
  • agir fortement en faveur de l'égalité femmes-hommes,
  • favoriser la participation citoyenne
  • et faire du handicap une grande cause municipale.

Le président Emmanuel Macron annonçait début juin que nous entrions dans une nouvelle phase du déconfinement. Quelles sont les mesures que vous prenez en ce sens suite à ces annonces ?

Suite à ces annonces, nous poursuivons notre politique de dépistage. C'est essentiel pour participer activement à l'éradication du virus.

Nous avons organisé des tests de dépistage gratuits dans la cour de l'Hôtel de Ville, pour toute la population. En parallèle et avec l'appui de la Région Ile-de-France, nous avons aussi mis en place des tests sérologiques pour le personnel médical et paramédical de Melun.

Nous soutenons également fortement nos commerces et nos entreprises.

A la Communauté d'Agglomération Melun Val de Seine, nous avons pris immédiatement nos responsabilités.

Dès le début du mois d'avril, l'agglomération a ouvert un guichet à destination des chefs d'entreprises, artisans, commerçants, et les a accompagnés dans l'obtention d'un prêt garanti par l'Etat, du Fonds National de Solidarité, d'un prêt Rebond, dans la constitution de leur dossier d'activité partielle, etc.

Elle a également mis en œuvre une suspension de loyers pour les entreprises hébergées dans son propre patrimoine public (hôtel d'artisans, pôle de services). Elle a modifié les bases minimums de Cotisation Foncière des Entreprises pour alléger la facture annuelle des petites entreprises. Cela représente 1 million d'euros restitués directement aux entreprises.

Mais force était de constater qu'il fallait aller plus loin pour servir les secteurs qui ont échappé aux dispositifs mis en œuvre et accélérer la reprise : c'est tout l'intérêt du « Fonds Résilience » de la Région Île-de-France. Ce dernier se révèle d'ailleurs particulièrement intéressant puisqu'il s'adresse directement aux petites entreprises et permettra à ceux qui ont affronté le plus de difficultés, je pense aux commerçants et aux artisans, de bénéficier d'avances de trésorerie. Au total, les financeurs de ce fonds sont parvenus à mobiliser près de 100 millions d'euros. Sur le territoire de la Communauté d'Agglomération Melun Val de Seine, 8000 entreprises sont potentiellement concernées.

Tout dernièrement, nous avons également aidé les commerçants qui le souhaitaient à disposer d'une terrasse en parallèle de la suppression des droits de voirie.

Sur le plan scolaire, nous avons rouvert progressivement les écoles. Une partie seulement des élèves étaient dans les classes. A présent, les effectifs vont être au complet. Pendant le confinement, nos élèves n'ont pas pu tous suivre les cours mis en place par les professeurs des écoles. Nous souhaitons compléter le plan de l'Etat sur le sujet. Sans attendre, nous allons distribuer des cahiers de vacances pour les enfants de CM2 et CP.

À travers toutes ces mesures, nous voulons véritablement tourner la page de cette crise sanitaire et assurer la renaissance du territoire pour que Melun joue pleinement son rôle de capitale du département.

Quel sont les axes majeurs de développement pour Melun durant ces prochaines années ?

Ce développement de la ville passe par un développement vert. Depuis des années, Melun a veillé au développement des espaces verts et des continuités écologiques en créant notamment des zones en gestion naturelle et de tontes ou fauches tardives.

Nous accorderons également une importance toute particulière à la question du développement durable et de la protection de l'environnement avec par exemple la végétalisation des immeubles, des rues ainsi que du mobilier urbain qui permettra notamment à la faune et à la flore de regagner du terrain sur l'espace urbain.

Ville Préfecture, plus d'un quart de notre territoire n'est pas artificialisé. Nous souhaitons protéger l'existant et végétaliser Melun en mettant en valeur notre Seine, ses berges, nos parcs et nos jardins. Melun sera la capitale verte de Seine-et-Marne !

Nous souhaitons accorder plus d'espace à la nature et développer le potentiel de la Seine, joyau de notre territoire dans le respect de l'environnement. Pour cela, on révisera en profondeur le Plan Local d'Urbanisme (PLU) pour l'adapter aux enjeux de notre temps, notamment la transition énergétique.

En parallèle, il faut que Melun s'adapte à la modernité, qu'elle soit accueillante pour les familles et dotée d'une forte attractivité commerciale. Nous souhaitons repenser nos modes de déplacement et partant, le plan de circulation de la ville. Celui-ci devra prendre en compte l'ensemble des modes de mobilité (piétons, vélos, voitures, bus) et favoriser les transports en commun et les mobilités actives à l'instar de ce que nous avons fait durant ce mandat avec l'arrêt des programmes immobiliers de la Place Praslin et sa piétonisation ou encore la réalisation de dizaines de kilomètres de pistes cyclables.

Dans le même esprit, le prochain mandat verra la réalisation du Pôle d'échanges multimodal dont les premiers travaux ont débuté avec la destruction de la halle Sernam permettant la création d'un parking d'une centaine de places.

Ces mesures auront nécessairement un impact sur notre commerce local, quel est votre constat sur la situation ?

D'abord, nous aurons à cœur d'encourager comme nous l'avons fait durant le précédent mandat.

Le constat est là : les grandes surfaces s'essoufflent et le commerce melunais renaît après des temps difficiles. A nous de l'accompagner comme nous l'avons fait en facilitant la vie des clients et en adaptant Melun aux nouvelles habitudes de consommation.

Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur une association de commerçants dynamique, sur des initiatives personnelles de commerçants ou encore sur des associations de citoyens qui animent la ville : saisissons cette chance et poursuivons le développement de l'attractivité de Melun.

Nous faciliterons le stationnement en expérimentant sa gratuité et nous créerons une Société d'Economie Mixte pour maîtriser les implantations commerciales de qualité dans notre centre-ville. En parallèle, nous poursuivrons nos efforts pour la propreté de la ville comme nous l'avons fait en doublant les cadences, créant des brigades nocturnes ou encore en modernisant le matériel de nos cantonniers.

Mais pour cela, il faut retrouver des marges de manœuvre financière…

Depuis 2015, la ville s'est désendettée de plus de 10 millions d'euros grâce à une limitation des nouveaux emprunts annuels et une baisse significative de ses dépenses de fonctionnement.

C'est cet effort qui a permis la baisse des impôts fonciers en 2019 de -3% et de -3% en 2020.

De plus, cela ne s'est jamais fait au détriment des Melunaises et des Melunais, aucun service à la population n'ayant été supprimé ou dégradé.

Au contraire, en travaillant de manière transversale, nous sommes parvenus à en créer de nouveaux ainsi qu'une nouvelle façon de les concevoir : Mairie + et La Boussole.

J'aurai à cœur de défendre l'intérêt des Melunais pour un impôt plus juste, dans le cadre de la réforme des bases locatives annoncée par l'État pour 2023, en lien avec la baisse des taux déjà décidée par la municipalité.

Vous venez d'être réélu Maire de Melun, un mot pour la suite ?

Ce ne sont que quelques aspects de notre projet que je viens d'effleurer avec vous mais rien que ceux-ci permettront à notre ville de maintenir son rang de capitale départementale au sein d'une agglomération forte, aux ambitions clairement établies.

Parmi elles, je pense au développement universitaire qui est un enjeu majeur pour notre territoire. Après l'implantation de la faculté de médecine, c'est le CNAM qui s'implantera pour donner des cours du soir et étoffer notre offre de formation.

Une formation que l'on doit penser en adéquation avec les entreprises de notre territoire et notamment avec les besoins à Villaroche, site sur lequel nous avons créé plus de mille emplois, mais aussi en fonction de nos publics fragiles dont nous avons multiplié les dispositifs d'accompagnement notamment avec la création de Fidamuris, véritable PME sociale ou de l'Atelier, un incubateur d'entreprises à destination des quartiers politique de la ville.

En somme, nous devons tous aller dans le même sens : pour faire rayonner notre territoire.

Je suis certain qu'avec les 19 autres communes qui la composent, nous parviendrons à faire de Melun Val de Seine la capitale économique, touristique, universitaire et verte du Sud Ile-de-France : voilà l'ambition de l'équipe Melun pour Vous.




Boris STOYKOV
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer