Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Loïc Dupont, Réseau Initiative salue les performances des entreprises du territoire

le -

Loïc Dupont, Réseau Initiative salue les performances des entreprises du territoire
© DR

A la tête de la division sud seine-et-marnaise du Réseau Initiative, Loic Dupont trace la dynamique de création sur le territoire.

Quelle tendance avez-vous constaté sur l'année qui vient de s'écouler au niveau des porteurs de projets ?

Le nombre de créations d'entreprise progresse nettement, et nous constatons la même chose au niveau des montants empruntés et des emplois créés. Par rapport à 2017, l'évolution est assez claire, de l'ordre de 10 %. Lorsque nous accordons des prêts à taux 0 à nos porteurs, nous les suivons pendant trois ans en moyenne, afin de nous assurer de leur santé financière. Je suis assez fier de pouvoir dire que 95 % des projets que nous finançons survivent au cap des trois ans, 92 % au celui de cinq ans et 88 % au cap de dix ans. Nous sélectionnons de façon très précise les dossiers et nous réorientons 15 % de projets, parce qu'ils n'ont pas besoin de notre expertise. Nous pouvons également demander aux candidats de repréciser leurs projets sur des questions précises et concrètes (normes, prix d'un bail anormalement élevé…). Nous avons à cœur de suivre nos sélectionnés pour optimiser les chances de réussite. Ils passent devant des commissions bénévoles de chefs d'entreprise, banquiers, experts-comptables. L'expertise de ces bénévoles permet de valider des dossiers, toujours dans la bienveillance.

Combien de projets sont suivis chaque annéeau sein du réseau seine-et-marnais ?

Nous suivons en ce moment deux-cent-cinquante entrepreneurs, à raison de deux points par an afin de faire le bilan de leur activité à date. Le pôle que je dirige travaille sur le Sud Seine-et-Marne qui compte cinq commissions d'attribution (Provins, Montereau, Fontainebleau-Nemours, Ozoir Tournant et Brie, Melun). Bien entendu, en fonction des secteurs, le nombre de personnes suivies varie, mais la nature des projets est équivalente sur les différents secteurs. On note néanmoins un certain dynamisme du secteur Sénart, qui fédère des projets demandant plus de fonds. Depuis le début des années 2000, nous avons accueilli environ 1 100 projets d'entreprise.

A quel types de difficultés ces entreprises font-elles face ?

Nous avons la chance d'avoir peu de problèmes avec nos porteurs, parce que la sélection se fait dès le départ. La viabilité du projet présenté fait qu'elles rencontrent en général leur public, parce que ces entreprises ont été accompagnées concrètement et par des experts. Lorsque malgré tout, un obstacle se présente et que l'entreprise le fait savoir, nous tachons de faire jouer le réseau de nos 190 bénévoles chefs d'entreprise afin d'y trouver une solution concrète et rapide. Nous disposons d'un vrai maillage de compétence et de disponibilités au sein du territoire.

Quels montants moyens sont empruntés par vos porteurs ?

Notre plafond maximum de financement est de 30 000 euros, pour ces prêts d'honneur d'une durée d'un à cinq ans. Nous faisons figure de caution-crédibilité pour le secteur bancaire, parce que nos financement déclenchent souvent celui de la banque. Le montant moyen de nos prêts tourne autour de 11 000 euros. Notre effet de levier est de l'ordre d'un à neuf. C'est-à-dire que si nous prêtons 1 euros, la banque prête 9, ce qui rend viable le projet en général car cela augmente grandement la capacité financière de l'entreprise en devenir. Par ailleurs, parfois la région peut également abonder à la suite de notre engagement en direction du porteur.

Votre vision des perspectives économiques à l'échelle du département ?

Je suis assez positif. Notre association bénéficie d'une équipe de permanents et de bénévoles très motivée et impliquée. D'ailleurs 100 % des EPCI (établissements publics de coopération intercommunales) adhèrent à notre concept ! 2 018 a été une excellente année pour nous. Si la politique régionale est maintenue, nous avons de très belles perspectives. Le nombre de nos porteurs évolue positivement, donc nous voyons l'avenir avec optimisme.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer