Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Lieusaint s'engage dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens

le - - Territoires - Collectivité

Lieusaint s'engage dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens
© DR

Elle est la première ville de Seine-et-Marne à avoir signé la charte “Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens” avec le Réseau environnement santé (RES), lors d'un ciné-débat organisé dernièrement.

« La commune souhaite s'attaquer à un des fléaux de notre société que sont les perturbateurs endocriniens. L'équipe municipale va engager des actions, notre objectif est de sensibiliser nos citoyens sur cette problématique. Les perturbateurs sont partout, notre volonté est de vous informer pour que vous preniez les bonnes habitudes au quotidien » précise Daniel Allioux, maire adjoint de Lieusaint en charge de l'environnement et du développement durable. Hormones naturelles ou de synthèse, parabènes, perfluorés, bisfénol A, pesticides, ou encore phtalates, ces perturbateurs se retrouvent dans toute une série de produits du quotidien.

Lieusaint est la la première commune de Seine-et-Marne à signer cette charte qui vient « confirmer le plan d'actions déjà engagé ». Il s'agit de restreindre, puis à terme, d'éliminer l'usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens, puis à réduire l'exposition à ces éléments dans l'alimentation. Ceci en développant la consommation d'aliments biologiques et en interdisant, à terme, l'usage de matériel pour cuisiner et chauffer comportant des perturbateurs endocriniens. Le plan vise aussi à informer la population, les professionnels de santé, le personnel, les acteurs économiques de l'enjeu de la lutte contre ces éléments et à mettre en place des critères d'éco conditionnalité éliminant les perturbateurs endocriniens dans les contrats et achats publics.

La ville souhaite par ailleurs, en 2019, maintenir et renforcer les actions écologiques déjà mises en place : bio dans les cantines, zérophyto pour l'entretien des espaces verts, ou encore préservation de la biodiversité. La signature de cette charte “Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens” s'inscrit donc dans la continuité  de ces actions.


Michel Bisson, maire de Lieusaint, André Cicocella, président du Réseau environnement santé, ont signé la charte lors
du 3e éco festival du cinéma.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer