AccueilCollectivitéLes stations de gaz naturel pour véhicules ont du succès

Les stations de gaz naturel pour véhicules ont du succès

Répondant aux impératifs de la transition énergétique, ces sites gagnent du terrain et offrent une alternative crédible aux énergies trop émettrices de CO2.
Les stations de gaz naturel pour véhicules ont du succès
@ DR

TerritoiresCollectivité Publié le ,

Le temps est compté pour les moteurs thermiques. Le Plan climat du Gouvernement prévoit la fin de leur commercialisation pour 2 040. Les carburants alternatifs (moins polluants et moins chers), tels que le gaz naturel comprimé (GNC) et sa version renouvelable (le bio-méthane), ont le vent en poupe. Mais pour réussir cette délicate transition énergétique, il faut que les structures suivent. Les stations de gaz naturel pour véhicules (GNV) illustrent ce changement de paradigme.

En Seine-et-Marne, le mouvement est amorcé. Le 5 février dernier, à Saint-Thibault-des-Vignes, Emmanuelle Wargon, la secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, est venue inaugurer un nouveau site en partenariat avec le Syndicat intercommunal de l'assainissement de Marne-la-Vallée (Siam). Cette nouvelle station GNV, l'une des plus importantes de France, vient s'ajouter aux autres structures déjà existantes (Combs-la-Ville, Servon, Meaux et Mitry-Mory), alors que deux autres sont en préparation à Pontault-Combault et à Vaux-le-Pénil. Doucement, mais sûrement, le maillage s'opère donc sur le territoire seine-et-marnais.

La station de Saint-Thibault-des-Vignes sera fournie directement en gaz grâce à une usine de méthanisation qui va être érigée d'ici 2 022 dans l'enceinte du Siam. Le principe est déjà connu : une fois chauffées, les boues issues du traitement de l'eau permettront de fabriquer du biogaz qui alimentera la station d'avitaillement. Dans ce cadre, un contrat de transition écologique (CTE) a été signé entre la communauté d'agglomération Marne et Gondoire et le ministère de la Transition écologique et solidaire. C'est le premier CTE signé par une collectivité territoriale en Seine-et-Marne. Actuellement, grâce à cette station, ce sont 10 tonnes de gaz naturel qui peuvent être utilisées quotidiennement, soit l'équivalent de 100 poids lourds. De quoi satisfaire les communes de l'agglomération qui vont pouvoir y envoyer leurs flottes de bus et de bennes à ordures.

À la fin 2019, plus de 20 000 véhicules roulaient au GNV en France. Pour permettre un maillage optimal du territoire, l'objectif est d'atteindre près de 2 millions de véhicules d'ici 2 035 avec un réseau d'avitaillement composé de 1 700 stations. L'investissement global est estimé à 1, 2 milliard d'euros.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?