Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Les salons franciliens, l'une des offres les plus riches au monde

le - - Territoires - Infos région

Les salons franciliens, l'une des offres les plus riches au monde
© DR

L'Île-de-France a cette particularité quasi unique au monde d'être une destination en or à la fois sur le segment du tourisme d'agrément et du tourisme d'affaires. Avec 700 000 m² de surface d'exposition répartis sur une vingtaine de sites et plus de 400 salons grand public et professionnels accueillis chaque année, la Région a un avantage incontesté. Pourtant, les entreprises franciliennes n'exploitent pas suffisamment ce filon, selon la CCI de Paris ÎLE-DE-FRANCE.

« Les nombreux salons franciliens, qu'ils soient grand public ou professionnels, permettent chaque année aux entreprises qui exposent de signer (hors salons de l'aéronautique et de la défense) plus de 6 millions de contrats et de réaliser plus de 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires », affirme Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de-France. « La Chambre est plus que jamais convaincue qu'il faut faire de cet outil multifonction un axe prioritaire du développement des entreprises et de l'emploi de la région capitale », explique ce dernier.

Paris en pole position mondiale

Côté tourisme d'agrément, la région capitale accueille 45 à 50 millions de visiteurs par an, dont 20 millions d'étrangers, et propose le premier parc hôtelier au monde avec plus de 155 000 chambres. Elle accueille en outre de grands événements sportifs et culturels, tels que la Ryder Cup, la Coupe du monde de rugby ou encore les JO 2024.

Côté tourisme d'affaires, Paris Île-de-France dispose de l'offre la plus riche du monde avec ses 700 000 m² de surface de salons - devant Shanghai et ses 600 000 m² - et variée (répartie de manière équilibrée sur le territoire) en matière d'équipements d'accueil dédiés aux événements professionnels.

« La région parisienne propose l'offre la plus riche du monde avec 20 sites dédiés également répartis sur le territoire », se réjouit Emmanuel Rodier, responsable du département Tourisme Congrès Salons de la CCI Paris Île-de-France.

« Le Parc d'expo de la porte de Versailles accueille plus de visiteurs que la Tour Eiffel chaque année », ajoute ce dernier, tandis que ce site va subir une grande rénovation jusqu'en 2025 pour devenir le plus grand centre de congrès d'Europe.

Le cœur dynamique francilien met ainsi à disposition des entreprises des centres majeurs capables d'accueillir de grands événements nationaux et internationaux mais également des centres de taille intermédiaire et des sites de congrès-expositions de taille inférieure.

Cette variété d'infrastructures permet ainsi à la région-capitale d'accueillir chaque année plus de 400 salons (grand public, professionnels, mixtes), 100 000 exposants et 9 millions de visiteurs. C'est la seule ville à proposer deux sites d'exposition classés dans le top 20 mondial.

Un formidable vecteur de business…

En 2016, les salons et congrès ont généré plus de 5,4 milliards d'euros de retombées économiques et 84 600 d'emplois à temps partiel. Il s'agit d'un très fort impact économique. « Autant que ce que peuvent produire les JO », illustre Emmanuel Rodier.

Le retour sur investissement (ROI) pour les entreprises exposantes est en moyenne de 2 pendant le salon et de 8, neuf mois après. Par ailleurs, celles-ci réalisent près du tiers de leur chiffre d'affaires annuel à l'export grâce à leur participation à un salon, faisant de celui-ci un véritable outil de développement et un catalyseur d'activité.

Paradoxalement, les entreprises franciliennes ne semblent pas exploiter suffisamment cette offre riche et variée de manifestations à leur disposition sur leur territoire, alors qu'exposer sur un salon est souvent le premier pas à l'international.

« On n'a pas encore trouvé la façon d'accompagner nos entreprises pour qu'elles soient plus efficaces sur les salons, notamment l'export », déplore l'expert de la CCI.

En effet, la chambre de commerce estime que moins de 3 % d‘entreprises franciliennes exposent au moins une fois par an sur un salon de la région-capitale. Cela est d'autant plus regrettable que le territoire dispose des filières d'excellence justement structurées autour :

- d'un tissu important de TPE et PME ;

- de nombreux salons, dont au moins un “leader” puissant et attractif notamment à l'international ;

- d'un ou plusieurs pôle(s) de compétitivité et/ou réseau structuré d'entreprises permettant de faire le lien entre l'ensemble des acteurs.

… que la CCI souhaite exploiter davantage

Face à ce constat très favorable, la CCI Paris Ile-de-France propose trois actions clés pour renforcer la présence des entreprises de la région-capitale sur les salons franciliens :

- Développer une véritable culture « salon » en Ile-de-France en faisant de cet outil un axe prioritaire du développement des entreprises et de l'emploi en Ile-de-France. Cela passe notamment par une campagne médiatique sur l'industrie des salons portée par les acteurs du secteur, l'invitation régulière sur les salons phares d'influenceurs de pays cibles, la présence systématique de personnalités politiques de premier plan sur l'ensemble des grandes manifestations ou encore l'intégration dans les cursus pédagogiques et universitaires de modules sur le média salon.

- Renforcer les actions et dispositifs d'information et de sensibilisation auprès des entreprises afin de les inciter à utiliser le média salon au niveau local. La CCI Paris Île-de-France préconise entre autres que soient organisées systématiquement des sessions découvertes pour les PME franciliennes innovantes sur les salons les plus stratégiques, mais également de créer une plateforme d'information partagée qui centralise l'ensemble des données utiles aux PME, ainsi qu'un tableau de bord de la participation des entreprises franciliennes sur les salons d'Île-de-France.

- Mieux accompagner les PME sur les salons en facilitant et en améliorant leur « parcours exposant » grâce à des mesures d'accompagnement adaptées. Cela peut prendre différentes formes, comme faire des offres commerciales pour les primo-exposants sur plusieurs sessions successives, développer des services simples dédiés aux TPE et PME pour faciliter la logistique des petits exposants et systématiser les rencontres d'affaires grâce aux outils digitaux.

Ces mesures inscrites dans le rapport présenté cet été par Bernard Michel au nom de la commission du Développement économique Régional de la CCI (avec la collaboration d'Emmanuel Rodier et Aurélien Neff, de la direction des politiques territoriales et de la direction générale adjointe chargée de la Vie institutionnelle et des Études) doivent se concrétiser de manière très opérationnelle.

C'est pourquoi la CCI Paris Île-de-France prendra l'initiative à l'automne de réunir les principaux opérateurs et partenaires pour signer une charte dans laquelle tous s'engageraient à mettre en œuvre les actions relevant de leurs compétences.

Il paraît effectivement logique de créer une dynamique fédératrice entraînant tous les acteurs économiques franciliens à tirer parti de l'attractivité des salons, et ce, au maximum.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer