AccueilTerritoiresInfos régionLes premiers tours de roue de la Scandibérique

Les premiers tours de roue de la Scandibérique

À l'occasion de l'inauguration du tronçon départemental Sud de la Scandibérique, les collectivités traversées et l'agence Seine-et-Marne Attractivité ont souhaité présenter un aperçu des possibilités offertes par le « slow tourisme ». Les quelque 60 km de ce tracé désormais opérationnel n'attendent plus que leurs cyclistes.
Les premiers tours de roue de la Scandibérique

TerritoiresInfos région Publié le ,

Si le tracé de la Scandibérique, aussi appelé Euroveloroute 3, relie la Norvège à l'Espagne sur près de 3000 km, il n'est nul besoin de la parcourir entièrement pour en découvrir les joyaux. C'est en tout cas ce qu'a pu montrer l'agence Seine-et-Marne Attractivité dernièrement, lors de l'inauguration du tronçon Sud de la Scandibérique.

Longue de 56 km, cette partie est actuellement la plus aboutie du département (la proximité avec les axes routiers a été limitée et la signalisation et le balisage doivent permettre aux cyclistes de se repérer en toute sécurité) et permet de pédaler entre Bois-le-Roi et Souppes-sur-Loing. Forêt classée réserve mondiale de biosphère par l'Unesco, châteaux, cités médiévales, musées, églises et belles demeures ponctuent le parcours, organisé autour de la Seine et du Loing.

Le tracé est aussi et surtout, comme l'a rappelé Pascal Gouhoury, président du Pays de Fontainebleau, au nom de ses homologues des communautés de communes du Pays de Nemours, de Moret Seine-et-Loing et du Gatinais Val de Loing, « un axe fort de développement pour le Sud Seine-et-Marne ». Les usines ayant déserté le paysage, il est désormais nécessaire de développer le tourisme pour dynamiser un secteur éloigné des grands centres attractifs.

Et afin de développer cette offre de « slow tourisme », les quatre intercommunalités précitées ont assuré le financement et la mise en œuvre effective de l'itinéraire sur leurs territoires. Seine-et-Marne Attractivité, a, de son côté, accompagné la structuration du projet et aura désormais pour mission de « mettre en tourisme la Scandibérique tout en soutenant sa promotion ».

L'attractivité​ comme enjeu

« Nous estimons qu'il y a un enjeu d'attractivité sur le slow tourisme en multi-itinérance », explique Arnaud Guillemin, directeur général de Seine-et-Marne Attractivité, qui cite, outre le cyclotourisme, le tourisme équestre, le tourisme pédestre ou encore le tourisme fluvial. Une offre d'itinérance packagée, destinée à la clientèle francilienne, nationale et étrangère sera mise en place pour « valoriser les infrastructures et le patrimoine au-delà d'une pratique sportive en développant une politique de services performants ». « L'objectif, outre le développement de l'hébergement et plus généralement de l'accueil des cyclotouristes, c'est aussi de permettre aux restaurants, aux commerces ou encore à l'artisanat d'art d'en profiter », souligne le directeur général.

À ce titre, le label Accueil Vélo permet aux structures spécialisée dans l'hébergement et les services aux cyclotouristes de se démarquer. Mis en place sous l'égide de l'association France Vélo Tourisme par les organismes touristiques locaux, afin de « réserver le meilleur accueil aux cyclistes partout en France », le label Accueil Vélo forme une « marque unique, simple et lisible sur l'ensemble des territoires disposant d'itinéraires cyclables ». Ces établissements doivent pouvoir proposer des équipements adaptés (abri à vélos sécurisé, kit de réparation), un accueil (informations et conseil utiles) et des services spécifiques (transfert de bagages, lavage et séchage du linge, location de vélo et accessoires…)

« Nous accompagnons les établissements dans l'obtention de cette marque, une dizaine d'établissements sont actuellement labellisés », précise Arnaud Guillemin, ajoutant que seules les structures situées à 5 km de la Scandibérique sont pour l'instant éligibles. Mais cette limite devrait prochainement être déverrouillée, avec la mise en place du schéma départemental touristique d'itinéraires.

Parallèlement, la signalisation a été étoffée avec des panneaux dotés du sigle de l'euroveloroute et des pancartes “Relais information service“ (notamment en gare de Moret-Veneux-les-Sablons et à Episy). Elles exposent des informations pratiques et permettent d'afficher directement sur un smartphone le site internet du tronçon Sud (www.scandi77.com) à l'aide d'un QR Code et d'une puce NFC (la page web s'affiche en approchant le smartphone du panneau). Les commerces locaux (boulangeries, supermarchés…) situés à proximité de l'eurovéloroute y sont notamment répertoriés et géolocalisés.

À l'avenir, d'autres axes cyclables seront amenés à être développés (la Marne, l'arc Boisé, la vallée de la Marne, Provins et la Bassée, la Seine et l'Yonne), car pour Seine-et-Marne Attractivité, le tourisme à vélo bénéficie d'un important potentiel de développement. On dénombre pas moins d'un million de pratiquants, dont une forte proportion d'étrangers. La France est aussi la deuxième destination mondiale du tourisme à vélo, après l'Allemagne, attirant notamment des clientèles touristiques venues d'Europe et d'Amérique du Nord. La filière représente 3 % des séjours touristiques en France. Des retombées économiques importantes sont donc à attendre, d'autant que le cycliste itinérant dispose d'un budget supérieur à la dépense moyennes des touristes, avec une dépense comprise entre 65 et 105 euros durant son séjour.

Deux tronçons en Seine-et-Marne

En France, la Scandibérique ou eurovéloroute 3 est longue de 1700 km et traverse 19 départements. Son parcours, pensé autour de l'eau, est une invitation à redécouvrir les territoire à la manière « slow ». Elle traverse la Seine-et-Marne sur 110 km, en deux tronçons :

- 30 km au Nord du territoire entre l'Oise et la Seine-Saint-Denis, le long des vallées de la Biberonne et de la Beuvronne, puis du canal de l'Ourcq pour partir vers Paris;

- 80 km au Sud entre l'Essonne et le Loiret, au fil du Loing et de la Seine.

Les établissements labellisés

- Le domaine de l'Orangerie à Boissise-la-Bertrand

- Le haras du Croc Marin à Montigny-sur-Loing

- Le manoir de Gressy à Gressy-en-France

- La chambre d'hôtes La Pommerie d'Alexandra
Robinet-Perrin à Moret-Loing et Orvanne

- La chambre d'hôtes L'embellie de Dominique Lutran à Moret-Loing-et-Orvanne

- L'hôtel Victoria à Fontainebleau

- Le camping La Belle Etoile à Melun

- Le centre de séjours Le Rocheton à Melun

- L'accueil We are Wheelers
à Fontainebleau

- L'ile de loisirs de Bois-le-Roi

- Les offices de tourisme de Fontainebleau et de Nemours

Pour obtenir le label, contacter Seine-et-Marne Attractivité et le pôle « Label, qualité, accueil » au 01 60 39 60 39
dominique.lapa@attractivite77.fr

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?