AccueilCollectivitéLes maisons france service vont ouvrir leur porte

Les maisons france service vont ouvrir leur porte

Sensé favoriser l'accès aux services publics dans les zones rurales et les quartiers populaires, ce dispositif est entré en vigueur le 1er janvier.
Les maisons france service vont ouvrir leur porte
@ DR

TerritoiresCollectivité Publié le ,

C'était une promesse d'Emmanuel Macron pour tenter de calmer la colère des “gilets jaunes”. Le président de la république l'avait annoncé en marge du Grand débat national. Dans quelques jours, cet engagement deviendra une réalité. 460 structures baptisées Maisons France Services (MFS) sont entrées en fonction le 1er janvier. L'objectif du Gouvernement est de « construire un guichet unique avec des agents polyvalents capables de répondre aux besoins de nos concitoyens dans leurs démarches administratives », selon Edouard Philippe, le Premier ministre.

L'idée est que chaque Français puisse trouver un interlocuteur compétent pour, par exemple, traiter sa déclaration de revenus ou faire une demande d'allocations familiales, le tout dans un même lieu. Alors que les Maisons de Service public (MSP) existent déjà, c'est un changement d'échelle et de logique qui est amorcé avec ce nouveau dispositif.

Plusieurs administrations seront rattachées à ces sites dédiés : la CAF (Caisse d'allocations familiales), Pôle emploi, la CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie), les impôts, l'assurance vieillesse, la Poste et mêmes des services du ministère de la Justice. Quant aux services proposés, ils seront multiples (renouvellement de papiers d'identité, carte grise, déclaration de revenus…). Au total, ce sont 1 800 structures qui seront déployées sur toute la France d'ici 2022.

Si, en Seine-et-Marne, leur nombre n'a pas encore été précisé, trois communes ont déjà obtenu ce label MFS : Melun, Fontenailles et Dammartin-en-Goëlle.

Dans la ville-préfecture, c'est le Pimms (Point information médiation multiservices) qui a été désigné comme point d'accueil. Cette structure, bien implantée à Melun, va ainsi élargir ses missions avec un guichet unique qui complètera les services déjà proposés.

Du côté de Fontenailles, c'est l'association Nangis Lude qui impulsera l'installation de la MFS. Des permanences mobiles (Nangis, Mormant, Châteaubleau et Grandpuits) sont aussi envisagées.

Enfin, à Dammartin-en-Goëlle, la nouvelle structure aura également un caractère itinérant avec des permanences d'une demi-journée par semaine prévues dans les 20 communes de l'agglomération Plaine et Monts de France.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?