Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

Les filières de formation à l'artisanat dynamisent l'emploi local

le - - Territoires - Infos région

Les filières de formation à l'artisanat dynamisent l'emploi local
© DR

Directeur du Centre de formation des apprentis – Chambre des métiers de l'artisanat (CFA-CMA) de Seine-et-Marne depuis 2017, Romuald Carré détaille les opportunités de formation qu'offrent les trois Institut des métiers de l'artisanat (IMA) de Seine-et-Marne, ainsi que l'adéquation avec le marché local de l'emploi .

Parlez-nous du dispositif “Parcours Découverte” des métiers de l'artisanat.

Nous avons développé avec l'Onisep un outil interactif qui comporte deux volets, Le premier se matérialise par une borne présente dans nos établissements, le second est consultable en ligne, d'un ordinateur ou d'une tablette. Il permet d'informer sur les filières et cursus selon les métiers visés. Les fiches métiers sont très détaillées, avec les prérequis et les contenus de formation. Le visiteur peut donc comparer avec d'autres fiches métier, ce qui lui permet d'affiner sa recherche. A la fin du parcours, il y a un formulaire à compléter permettant de dire qu'on est intéressé par une formation. C'est envoyé à nos conseillers métiers qui recontacteront la personne afin de l'accompagner dans la précision de sa recherche de formation et, à terme, d'entreprise. Le dispositif concerne autant les jeunes candidats, que les personnes qui se réorientent, même si elles sont minoritaires. Les CAP se font traditionnellement en deux ans, Cependant on a fait en sorte de créer une version en un an pour ce nouveau public, qui est donc dispensé des cours de culture générale.

Quelles filières sont ainsi concernées ?

Nous couvrons environ 250 métiers. Cependant, les IMA du territoire se doivent de refléter la réalité du bassin d'emplois sur lequel ils sont situés. Aussi en Seine-et-Marne nous formons beaucoup en coiffure, fleuristerie, toilettage canin, vente, commerce, maintenance de véhicule, carrosserie, peinture, métiers de bouche, restauration, cuisine, pôle électrotechnique – électricité ou transport.

Le CFA de Seine-et-Marne regroupe trois instituts des métiers de l'artisanat, qui portent le nom de la communauté d'agglomération sur laquelle ils sont situés : l'IMA du Pays de Meaux, celui du Pays de Montereau et celui de Melun Val de Seine qui ouvrira en septembre 2019.

De façon concrète, qu'apporte le dispositif Parcours Découverte sur le recrutement d'élèves ?

En 2017 – 2018, nous avons eu 700 consultations web sur Parcours Découverte. Nous tenons quatre journées de portes ouvertes par an. En général, nous avons 400 inscriptions d'élèves sur chacune. Ainsi, on peut évaluer à l'équivalent de deux journées portes ouvertes le dispositif Parcours Découverte. Sachant que lorsque l'élève doit choisir sa voie, il lui arrive de visiter dans un cours laps de temps plusieurs IMA. Donc notre outil permet de gagner du temps ou de préparer une visite future, ce qui est un atout comparativement aux établissements qui n'ont pas investi dans un tel dispositif.

Y a-t-il des métiers particulièrement prisés en ce moment ?

Tous les métiers de bouche suscitent un engouement massif, dû aux émissions télé que nous connaissons tous. En esthétique et en coiffure également nous avons une forte demande. Par ailleurs, nous connaissons une recrudescence de candidats aux filières de maintenance de véhicules. Aujourd'hui, il faut des techniciens formés aux nouvelles technologies, ce secteur est en plein boom. Ce métier subit de grosses transformations technologiques.

Quels niveaux de filières de formation peut-on suivre précisément sur les IMA ?

Sur l'ensemble des métiers, on met en place tous les diplômes qui couvrent chaque filière, du CAP au BTS. Le diplôme n'est pas une fin en soi, c'est un parcours global qu'il faut valoriser. Le jeune a la possibilité de poursuivre jusqu'au BAC pro et après.

Certains profils rentrés comme élèves dans nos IMA à 16 ans ont été recrutés quelques années plus tard, suite à leur expérience professionnelle probante. En revanche, la réorientation professionnelle concerne une toute petite proportion de nos effectifs, 50 personnes sur nos 1 829 élèves-apprentis. Notre CFA est le plus important CFA consulaire d'Île-de-France.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer