AccueilÉconomieVie des entreprisesLes employeurs seine-et-marnais vont recruter davantage en 2022
Emploi

Les employeurs seine-et-marnais vont recruter davantage en 2022

À l’initiative de Pôle emploi, cette enquête annuelle a été réalisée entre octobre et décembre 2021.
Les employeurs seine-et-marnais vont recruter davantage en 2022
© Adobe Stock

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Pas moins de 302 000 établissements franciliens ont été sondés sur leurs intentions d’embauche, dans le cadre de cette enquête BMO (besoins en main-d’œuvre). À l’arrivée, plus de 64 700 d’entre eux ont répondu au questionnaire adressé par Pôle emploi, en collaboration avec le Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie (Credoc). Cette enquête, qui ne prend pas en compte certaines entreprises (Banque de France…) et administrations publiques de l’État (ministères, police, justice), apporte un éclairage inédit sur les attentes et les difficultés rencontrées par les employeurs en matière de recrutement.

S’il faut cependant émettre des réserves liées à l’aléa sur l’activité économique engendré par la guerre en Ukraine et la crise sanitaire, la tendance actuelle demeure très favorable en Île-de-France et en Seine-et-Marne, en particulier avec un niveau de besoins jamais atteint. Quelque 7 330 établissements du département ont ainsi répondu à cette étude. Avec 47 004 projets, la Seine-et-Marne représente 8,8 % des intentions de recrutement de la région francilienne. Cette année, le nombre de projets de recrutement augmente de 20 % par rapport à 2021 (8,4 points de plus qu’au niveau régional). La part des projets de recrutement jugés difficiles augmente aussi de huit points pour s’établir à 48,5 %, tandis que la part des projets saisonniers augmente de 1,1 point. 30,6 % des établissements seine-et-marnais envisagent de recruter en 2022 (+ 5,7 points par rapport à 2021 et 2,3 points de plus que la région). La proportion la plus élevée concerne les établissements d’au moins 200 salariés avec 6 946 projets envisagés, mais la plus forte hausse du nombre de projets de recrutement revient aux établissements de 50 à 99 salariés.

Agent d’entretien et ouvrier non qualifié de l’emballage et manutentionnaire sont les deux métiers les plus recherchés en Seine-et-Marne, avec respectivement 2 944 et 2 150 projets. En revanche, celui de conducteur de transport en commun sur route arrive en tête des professions le plus souvent associées à des difficultés de recrutement (part de 84,2 % pour 574 embauches). Quant au secteur de la construction, il possède la plus grande part de projets de recrutement jugés difficiles (+ 13,7 %).

Les 12 métiers les plus recherchés en Seine-et-Marne : agents d’entretien de locaux ; ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires ; métiers de la restauration (aides apprentis, employés et polyvalents de cuisine) ; employés de libre-service ; vendeurs en habillement ;
agents de sécurité et de surveillance ; aides-soignants ; serveurs de café, de restaurants et commis ; conducteurs et livreurs sur courte distance ;
ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment ; techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l’environnement, aides à domicile et aides ménagères.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

Journal du 03 septembre 2022

Journal du03 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?