AccueilTerritoiresInfos régionLes Départements franciliens mobilisés pour le CPER
Île-de-france

Les Départements franciliens mobilisés pour le CPER

Réunis à Melun, les présidents des Conseils départementaux d’Île-de-France ont défendu le contrat de plan État-Région.
Les Départements franciliens mobilisés pour le CPER
© DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

Dernièrement, Jean-François Parigi, le président du Conseil départemental de Seine-et-Marne, a accueilli ses six collègues franciliens à l’occasion du premier conseil d’administration du Fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental (FS2i) de l’année. Créée en 2019, cette instance poursuit un double objectif : soutenir des projets utiles aux habitants et assurer une réallocation des ressources au titre de la solidarité territoriale. Doté de 442 millions d’euros, le FS2i a permis de soutenir environ 170 projets franciliens depuis bientôt trois ans.

Les présidents des exécutifs départementaux ont également profité de cette réunion pour faire part de leur préoccupation face aux retards pris par l’État dans les discussions concernant le contrat de plan État-Région (CPER) pour la période 2021-2027. Ils ont constaté que la démarche partenariale, qui devrait être au cœur de ce CPER pour porter des projets structurants, demeurait au point mort. En effet, seuls les volets “Enseignement supérieur et recherche” et “Culture” ont fait l’objet d’un accord entre l’État et la Région. Pour le reste, toutes les demandes portant sur l’aménagement du territoire et la transition écologique ont été renvoyées vers des appels à projets spécifiques hors CPER. Toujours selon le FS2i, l’Etat n’a pas non plus pris position sur la question stratégique et cruciale des transports en Île-de-France.

Face à ce silence, les sept départements franciliens ont donc décidé de mutualiser l’intégralité de leurs financements (1,5 milliard d’euros) pour développer les infrastructures de transport et améliorer les déplacements quotidiens de millions d’usagers. L’objectif est de faire du FS2i l’unique instance de négociation capable de peser dans les discussions avec l’État et non pas un simple financeur auxiliaire sans voix décisionnaire. « Au-delà de nos différences, nous savons nous unir pour défendre les intérêts collectifs de nos populations. Cette démarche commune a pour but d’assurer un développement durable, harmonieux et concerté de nos territoires », a déclaré Georges Siffredi, à la fois président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine et du FS2i.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

Journal du 03 septembre 2022

Journal du03 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?