Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Les contours du Groupement d'intérêt public se précisent

le - - Territoires - Infos région

Les contours du Groupement d'intérêt public se précisent
© MSM - Philippe Sueur, Patrick renaud, Jean-François Copé, Jean-Jacques Barbaux, Jean-Louis Durant, Pierre Eelbode.

Les élus impliqués dans la construction de cette structure du Nord 77 se sont réunis pour en détailler les tenants et aboutissants. Derrière la volonté de construire un ensemble compétitif face au Grand Paris, c'est la crainte de la fracture sociale qui pousse les élus à agir.

Avec près de 106 communes, 500 000 habitants et la présence de l'aéroport de Roissy, ce Groupement d'intérêt public compte bien peser face à « la redéfinition » de la métropole du Grand Paris, qui viserait selon Jean-Jacques Barbaux à la « captation de la plateforme aéroportuaire » avec quelques communes alentours.

Les départements du Val-d'Oise et de la Seine-et-Marne s'associent au projet, apportant leur expertise et de potentiels financements aux quatre communautés d'agglomération concernées que sont Roissy Pays de France, Plaines et Monts de France, le Pays de l'Ourcq et le Pays de Meaux. Derrière cela, la crainte d'une nouvelle « fracture sociale », qui serait provoquée par cette « captation » des richesses de Roissy, n'est pas acceptable pour les élus.

106 communes amenées à converger

Apparu comme la forme juridique la plus souple, le GIP aura, au-delà du simple objectif de rassemblement, quatre missions bien déterminées. Les politiques de l'habitat, de l'emploi et de la formation, des mobilités, et de l'attractivité des 106 communes seront ainsi amenées à converger, pour mener à bien le « développement équilibré » des différents territoires impliqués ». Pour Jean-François Copé, plus qu'une démarche hostile, la création de cette entité vise à « compléter » la Métropole du Grand Paris.

La tête du GIP devrait être dévolue d'une année sur l'autre aux présidents des deux agglos les plus peuplées, à savoir Patrick Renaud pour Roissy Pays de France, et Jean-François Copé pour le Pays de Meaux. Une assemblée générale composée d'au mois un élu par commune membre permettra de « créer les conditions d'un dialogue permanent ».

Jean-Louis Durant, président de la CA Plaines et Monts de France, salue la constitution de cette entité après la perte des 17 communes ayant rejoint Roissy Pays de France. Devenu un territoire « enclavé » sans possibilités d'évolution et ayant perdu les ressources issues de l'aéroport, Plaines et Monts de France pourrait désormais retrouver des perspectives de développement.

Du côté de Pierre Eelbode, président de la CA du Pays de l'Ourcq, c'est tout un territoire, situé aux confins de l'Île-de-France, qui espère retrouver une dynamique vertueuse. « L'État a supprimé 95 % de nos dotations, ici il ne s'agit même plus du fameux rabot national », déplore l'élu. Pour lui, il « faut absolument redonner espoirs et perspectives » aux habitants, qui ont « droit à une vie décente et à l'emploi ».

Même son de cloche du côté de Philippe Sueur, vice-président du département du Val-d'Oise, qui refuse de devenir « un territoire base arrière de la métropole, qui confisquerait les richesses et le pouvoir de décision » des agglos. D'autant que la Seine-et-Marne et le Val-d'Oise sont pour l'élu « particulièrement complémentaires ».

L'État n'étant a priori pas opposé au projet et la Région ayant déjà apporté son soutien, reste à signer la convention constitutive en décembre 2017, puis à installer le GIP proprement dit en mai 2018.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer