AccueilInfos régionLes candidats précisent leurs projets pour la région

Les candidats précisent leurs projets pour la région

Financement, écologie, emploi… A quelques jours du premier tour, les grands axes de la campagne pour les Régionales en Ile-de-France se précisent. Les candidats ont maintenant exposé des propositions concrètes de leur programme.
Les candidats précisent leurs projets pour la région

TerritoiresInfos région Publié le ,

Valérie Pécresse présente son projet, “entièrement financé”

« Zéro hausse d'impôt », tel est le credo de la présidente sortante Valérie Pécresse pour les élections régionales. Avec cette annonce, elle souhaite continuer à tenir l'engagement qu'elle a respecté durant son dernier mandat.

L'écologie semble occuper une place prépondérante dans le programme de la candidate. Parmi les propositions concrètes, une aide de 6 000 euros pour l'achat d'un véhicule propre pour les habitants des Zones à faibles émissions (ZFE). Autre mesure annoncée, la volonté de tripler la production en énergies renouvelables de la Région, ainsi que la création de 17 000 bornes de recharge électrique.

Valérie Pécresse l'assure, son projet est « entièrement financé et aucun endettement n'est à prévoir ». Pour appuyer ses propos, la candidate utilise son bilan : Durant son mandat, « la région a diminué ses dépenses de fonctionnement et augmenté les dépenses d'investissement qui représentent aujourd'hui 60 % des dépenses de la région ».

Laurent Saint-Martin veut booster la dynamique écologique de la métropole

Pour le candidat de La République En Marche, « la lutte contre la pollution est un enjeu de santé publique. Elle doit être une priorité régionale ».

Le candidat de la majorité présidentielle prône une écologie de l'action. Parmi les propositions concrètes, le financement de l'achat de véhicules propres.

S'il est élu, il souhaite que les utilisateurs n'aient à payer que le tiers du prix des véhicules.

À terme l'objectif est de réduire la pollution atmosphérique et sonore en Ile-de-France. « Ces véhicules représentent 2 à 6 fois moins d'émissions de CO2 sur l'ensemble du cycle de vie du véhicule par rapport à un véhicule thermique ».

Julien Bayou souhaite un plan vert de 3 milliards d'euros

Le candidat écologiste propose un grand plan d'investissement à hauteur de trois milliards d'euros pour financer la transition écologique. Il appelle ce projet le « Green New deal »

À travers ce plan d'investissement massif, Julien Bayou souhaite transformer l'économie francilienne afin de la mettre au service du climat et de l'emploi local. »

Concrètement, le candidat promet la création de 200 000 emplois durant la mandature afin de mener à bien cette transition énergétique. Ces emplois concernent les domaines de la rénovation thermique, l'agroécologie ou encore dans le domaine des énergies renouvelables.

Audrey Pulvar veut créer une banque publique d'investissement

La candidate de la gauche souhaite utiliser cette banque publique d'investissement régionale pour promouvoir « l'emploi local et la conversion écologique ».

Cette banque publique d'investissement régionale aurait une enveloppe d'un milliard d'euros sur la mandature, « financé pour moitié par la Région, pour moitié par le mécénat de grandes entreprises », expose l'ancienne journaliste,

qui veut aussi créer « un Livret A régional à rémunération garantie pour mobiliser l'épargne des Franciliens et la diriger vers des investissements utiles ».

À travers des prêts à taux zéro, cette banque d'investissement devra « soutenir les artisans, les TPE et les PME », en priorité ceux « qui s'engagent

dans une démarche éco responsable, sociale et de production locale », mais aussi « épauler les entreprises ponctuellement en difficulté ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?