AccueilÉconomieVie des entreprisesLes acteurs territoriaux prennent la parole

Les acteurs territoriaux prennent la parole

Cette année, dans le cadre de la cérémonie des vœux du Département, différents acteurs territoriaux ont pris la parole. Ils ont tiré le bilan de 2020 et exprimé leurs souhaits pour 2021.
Les acteurs territoriaux prennent la parole

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,


Claire Siret, Jean-Robert Jacquemard, Jean-Charles De Vogüé

« Attirer de jeunes médecins »
Claire Siret, présidente de lʼOrdre des médecins 77

« Au 1er janvier 2021, nous comptabilisons 3 828 médecins pour une population de 1,4 million d'habitants. La densité médicale pour 100 000 habitants est de 276 médecins, quand la moyenne nationale est à 437. Nous sommes donc en grande difficulté. Nous comptons, par exemple, seulement 36 gynécologues. Nous avons donc décidé d'embaucher une chargée de mission, qui fera le lien entre les internes de médecine générale et les médecins du territoire dans le cadre de l'aide à l'installation. Une autre chargée de mission a été recrutée par le Département. Trois axes de travail seront privilégiés : allocation d'aide à l'installation et aux stagiaires, création d'un poste dédié à la maîtrise de stage et rédaction d'un guide regroupant toutes les aides à l'installation. Notre défi, c'est d'attirer de jeunes médecins. »

« Nos entreprises sont prêtes pour le rebond »
Jean-Robert Jacquemard, président de la Chambre de commerce et d'industrie 77

« J'ai la chance d'être le président d'une Chambre qui avance, parce que les entreprises s'implantent et se développent. Depuis une vingtaine d'années, notre territoire est en plein essor. Même si la crise sanitaire empêche les entreprises d'avoir une vision, de nouvelles sont venues s'y installer. Certaines de nos entreprises vont malheureusement rester sur le carreau, mais la grande majorité est prête pour le rebond. »

« Faire preuve de créativité »
Jean-Charles De Vogüé, propriétaire du château de Vaux-le-Vicomte

« 2020 a été une année compliquée. Habituellement, nous accueillons 320 000 visiteurs par an, mais l'année dernière, nous n'en avons reçu que 100 000. A Noël, par exemple, qui représente un pic d'activité, nous n'avons pas pu ouvrir le château. Heureusement, l'ouverture des jardins, dans le cadre des illuminations, a un peu sauvé notre fin de saison. Tout au long de l'année, nous avons dû faire preuve de créativité et nous remettre en question pour trouver des parades. En 2021, j'encourage les Seine-et-Marnais à consommer et à vivre local pour aider toutes ces entreprises qui ont souffert. Cette nouvelle année va nous servir de plan de relance. Nous avons ainsi décidé de conserver certains investissements lourds comme la projection vidéo sur la façade du château pour Noël prochain ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?