AccueilActualitéLe SMITOM combat les incivilités

Le SMITOM combat les incivilités

Le syndicat de collecte et de traitement des ordures ménagères de l'agglomération de Melun Val-de-Seine fait la chasse aux déchets sauvages liés au Covid-19.
Le SMITOM combat les incivilités
@ DR

Actualité Publié le ,

Gants, masques de protection et mouchoirs usagés jetés sur la voie publique au mépris des plus élémentaires règles sanitaires : le déconfinement charrie son lot d'incivilités. La campagne de sensibilisation du SMITOM-LOMBRIC vise donc un double objectif : éviter la propagation du virus et protéger les agents dédiés à la collecte et au traitement des déchets.

On ne le répétera jamais assez, mais ces déchets doivent être placés dans un sac poubelle et déposés ensuite dans votre bac à ordures ménagères. Car les masques et les gants ne sont pas recyclables et peu biodégradables (la durée de leur décomposition est de 400 ans !). Rappelons également que les jeter par terre constitue un délit puni par la loi d'une amende forfaitaire de 68 €. Mais un projet de décret, présenté dans les prochains jours et concernant également les mégots de cigarette et les dépôts sauvages, devrait aller plus loin en matière de répression. C'est Brune Poirson, secrétaire d'État à la Transition écologique, qui en a fait l'annonce dimanche. L'amende pourrait ainsi s'élever à 135 € et ensuite à 375 €, voire 750 € si la police établit un procès-verbal et le transmet au tribunal.

Quant aux déchets contaminés, il faut d'abord les placer dans un sac plastique dédié (à conserver 24 heures), avant d'envelopper celui-ci dans un second sac, puis de déposer le tout dans votre bac à ordures.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?