AccueilÉconomieVie des entreprisesLe site de Grandpuits va produire du carburant aérien durable
Énergie

Le site de Grandpuits va produire du carburant aérien durable

L’usine seine-et-marnaise de TotalEnergies entamera cette production à partir de 2024.
Le site de Grandpuits va produire du carburant aérien durable
© Total Énergies

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Avec le récent lancement de la production de carburant aérien durable (SAF) sur sa plateforme de Normandie, à Gonfreville-l’Orcher, TotalEnergies répond à la demande de sa clientèle et respecte la législation actuelle. En effet, la loi fixe un taux d’incorporation de 1 % de carburants aériens durables depuis le 1er janvier.

Le carburant aérien durable est issu du mélange de carburant aérien conventionnel (Jet-A1) et de biocarburant aérien durable. Destiné aux aéroports français, ce nouveau carburant sera produit à partir de déchets et de résidus issus de l’économie circulaire (graisses animales, huiles de cuisson usagées notamment). Il constitue une des solutions immédiatement disponibles pour une réduction significative des émissions de CO2 du transport aérien par rapport à son équivalent fossile. Il peut être incorporé sans modifier les infrastructures logistiques de stockage et de distribution des avions ou des moteurs existants. Son utilisation progressive à l’échelle mondiale doit favoriser la diminution significative de l’empreinte carbone du transport aérien, puisqu’il permet 80 % d’émissions de CO2 en moins en moyenne, sur l’ensemble de son cycle de vie lorsqu’il est produit à partir de déchets et résidus.

La compagnie multi-énergies mondiale de production et de fourniture d’énergies (ex-Total Direct Energie) a déjà débuté la production de ce nouveau type de carburant durable sur ses sites de La Mède (Bouches-du-Rhône) et d’Oudalle (Seine-Maritime). Pour sa plateforme de Grandpuits, elle aussi engagée dans une conversion énergétique “zéro pétrole“, il faudra attendre 2024. Mais depuis 2021, les initiatives de TotalEnergies se sont intensifiées avec une première livraison de biocarburant aérien durable à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, puis à celui du Bourget. Il y a eu ensuite les premiers vols 100 % SAF d’un hélicoptère Airbus et d’un Airbus A319Neo.

« Nous répondons à une demande forte du secteur aéronautique pour réduire son empreinte carbone. Nous confirmons également notre engagement envers nos clients, en leur proposant des solutions pour réduire leurs émissions. Cela s’inscrit pleinement dans l’ambition Climat de notre compagnie d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 », déclare Bernard Pinatel, directeur général de la branche Raffinage-Chimie de TotalEnergies.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?