AccueilTerritoiresCollectivitéLe réseau de chaleur urbain de Melun encore récompensé

Le réseau de chaleur urbain de Melun encore récompensé

C’est la 9e année que la ville obtient le label national “Eco-réseau de chaleur”.
Le réseau de chaleur urbain de Melun encore récompensé
© DR

TerritoiresCollectivité Publié le ,

C’est à l’occasion de la Rencontre des réseaux de chaleur et de froid, organisée le mois dernier à Paris, que la municipalité melunaise a reçu ce label. Une récompense décernée par l’Association nationale des collectivités, des associations et des entreprises pour la gestion des déchets, de l’énergie et des réseaux de chaleur (Amorce).

Trois critères ont été retenus pour distinguer le réseau de chaleur de Melun. Tout d’abord, sur un plan environnemental, la chaleur distribuée est issue à plus de 50 % d’énergies renouvelables et de récupération. Ensuite, d’un point de vue économique, la facture globale de chauffage pour l’usager est inférieure à la solution de référence (chauffage collectif gaz condensation). Enfin, pour évaluer le bon fonctionnement de ce service public, les relations entretenues avec les abonnés et les usagers ont été prises en compte.

Résolument tourné vers l’avenir, le réseau de chaleur urbain de Melun a fait le pari du développement et de la diversification de sa production en décidant de valoriser ses déchets incinérés. Le but est de fournir plus d’énergie renouvelable avec moins de gaz à effet de serre, tout en assurant une qualité et une continuité de service aux abonnés. Conçu en 1969, il est apparu comme un précurseur, puisqu’il a mis en place le premier doublet de géothermie profonde en France.

Aujourd’hui, le réseau melunais est alimenté par un doublet de géothermie d’une puissance de 11 MW qui fournissait 49 % de l’énergie nécessaire en 2020. D’autre part, il peut s’appuyer sur l’usine de valorisation énergétique des déchets de Vaux-le-Pénil dotée actuellement d’une puissance de 12 MW et fournissant 20 % de l’énergie nécessaire. Parmi ses autres atouts, on peut citer deux moteurs de cogénération de 4 MW thermiques et 4 MW électriques fournissant 16 % de l’énergie nécessaire, ainsi que trois chaudières gaz (36 MW) assurant l’appoint pour 14 % et constituant un recours en cas de dysfonctionnement des autres énergies. S’étendant sur plus de 32 km, le réseau de chaleur urbain de Melun alimente 98 abonnés, soit l’équivalent de 8 179 logements.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 août 2022

Journal du20 août 2022

Journal du 13 août 2022

Journal du13 août 2022

Journal du 06 août 2022

Journal du06 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?