AccueilVie des entreprisesLe programme de la phase IV d'aménagement du Val d'Europe ajusté

Le programme de la phase IV d'aménagement du Val d'Europe ajusté

EpaFrance annonce avoir réuni son conseil d'administration en session exceptionnelle le 31 janvier dernier et voté à l'unanimité un avenant à la phase IV d'aménagement du “secteur Disney“, signée le 11 septembre 2014.
Le programme de la phase IV d'aménagement du Val d'Europe ajusté
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

The Walt Disney Company avait en effet indiqué en février 2018 vouloir investir 2 milliards d'euros pour étendre le parc Disneyland Paris. Une concertation publique dédiée a été menée du 22 octobre au 22 décembre, permettant à plusieurs milliers de personnes de donner leur avis. Cet avenant a donc pour principal objet de « prendre en compte dans la phase IV l'extension du parc Walt Disney Studios sur un terrain d'environ 25 hectares et de ses coulisses (backstage) sur un terrain d'environ 5,3 hectares, et un programme complémentaire d'infrastructures l'accompagnant ».

EpaFrance ajoute, par ailleurs, que la programmation d'un certain nombre de lots à vocation touristique, d'immobilier tertiaire ou commercial est réajustée dans le calendrier global d'aménagement.

Des habitants attachés à leur territoire

Selon EpaFrance, ces échanges ont révélé une « bonne acception du projet urbain, avec un ressenti positif quant à l'impact économique et social du projet en termes de créations d'emploi et de recettes fiscales pour les collectivités ». La concertation a aussi permis de vérifier « le fort attachement des habitants du Val d'Europe et des communes limitrophes à leur territoire et à leur qualité de vie ».

Les deux maîtres d'ouvrage, EpaFrance et Euro Disney, s'engagent ainsi à « poursuivre le projet » en intégrant une série d'actions. Il est notamment prévu de « continuer la communication engagée autour du projet en maintenant ouvert le site internet dédié ». Et pour « préserver la qualité de vie au Val d'Europe », le merlon paysager (conçu pour réduire les nuisances sonores liées au chantier et à l'exploitation du parc) « fera l'objet d'études complémentaires pour en confirmer le dimensionnement ». Le réseau de pistes cyclables existant ou à venir sera également « dimensionné conformément aux usages et aux besoins ». En matière économique, EpaFrance annonce que les maîtres d'ouvrage étudient la prolongation des accords sur l'emploi et l'inclusion avec le Conseil départemental et Pôle Emploi au-delà de 2020. Il est également précisé que « les maîtres d'ouvrage envisageront les circulations les moins impactantes pour les riverains à proximité immédiate des extensions du parc Walt Disney Studios ».

Partage
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?