AccueilVie des entreprisesLe plan de soutien à l'aéronautique dévoilé

Le plan de soutien à l'aéronautique dévoilé

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé un plan de 15 milliards d'euros d'aides, d'investissements et de prêts et garanties, coordonné avec le groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) et l'ensemble des industriels du secteur.
Le plan de soutien à l'aéronautique dévoilé
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Touché de plein fouet par la crise sanitaire, le secteur aérien représente quelque 300 000 emplois en France et 28 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Les prévisions actuelles pour le transport aérien n'anticipent pas de retour au niveau pré-crise avant 2023. Le Gouvernement s'est donc fixé un objectif : produire en France les avions et les hélicoptères propres dans les prochaines années « pour rester une nation leader de l'aéronautique dans le monde ».

Cette réponse étatique consistera d'abord à répondre à l'urgence en soutenant les entreprises en difficultés afin de protéger leurs salariés. Afin d'éviter les faillites, les aides apportées dès le mois de mars continueront à pouvoir être utilisées (PGE et activité partielle).

Par ailleurs, les garanties export permettront d'éviter les annulations et reports de commandes d'avions, et la commande publique (militaire, sécurité civile et gendarmerie) apportera de la charge immédiate pour toute la filière.

Le Gouvernement prévoit ensuite d'investir dans les PME et les ETI afin d'accompagner la transformation de la filière.

Quelque 500 millions d'euros de capital dès juillet 2020, permettant d'atteindre à terme 1 milliard d'euros de capacité de financement, sont prévus pour intervenir en fonds propres et favoriser le développement et les consolidations des entreprises de la filière. « Je voudrais insister sur le caractère historique de ce fonds, c'est la première fois qu'Airbus, Safran, Dassault, Safran, acceptent de mettre de l'argent en commun pour soutenir le tissu industriel français », a salué le ministre de l'Economie. Mais ce n'est pas tout : le Gouvernement a prévu 300 millions d'euros de subventions pour accompagner les entreprises fournisseurs et sous-traitantes de la filière dans leur transformation et leur montée en gamme.

L'investissement sera tourné vers le “produire en France“ et la R&D. Pas moins d'1,5 milliard d'euros d'aides publiques (300 millions dès 2020) seront investies sur les trois prochaines années. Cette politique sera tournée vers l'avion propre, la réduction de la consommation de carburant, l'électrification des appareils et la transition vers des carburants neutres en carbone, à l'instar de l'hydrogène.

En échange, les entreprises de la filière, dont les grands donneurs d'ordre, doivent prendre des engagements spécifiques envers leurs sous-traitants et en faveur de la transition écologique.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?