Le musée safran ose l'escape game

le - - Art de vivre - Loisirs & Culture

Le musée safran ose l'escape game
© Twitter @Collock_Escape

Tous les deuxièmes samedis du mois sur le thème de la conquête spatiale, petits et grands peuvent résoudre des énigmes. Un moyen ludique et tendance pour découvrir l'histoire de l'aéronautique française.

S'échapper d'une pièce en un temps à ne pas dépasser en résolvant des énigmes voilà le défi lancé par le musée Safran. Les équipes composées de cinq personnes au maximum auront une heure pour résoudre les énigmes afin de retrouver un objet secret et de le protéger d'un espion.

Plusieurs équipements seront à disposition des participants pour vivre pleinement cette aventure : pilotage d'un avion virtuel, avions de transport, avions de chasse, hélicoptères, avions biplaces, hydravion, banc d'essai virtuel du M88… Les participants découvriront alors l'histoire de l'aéronautique à travers une collection de plus de cent moteurs, trains d'aterrissage, sièges éjectables et disposeront d'un système audio qui les guidera.

De 14 h à 15 h 30, tous les deuxièmes samedis du mois au tarif de 10 euros par personne (à partir de 8 ans).
Inscription à info@muséesafran.com / Renseignement au 01 60 59 41 66.
Musée Aéronautique et Spatial Safran, Rond-point René Ravaud, à Réau. www.museesafran.com

Gabriel Voisin : un pionnier de l'aviation au Musée Safran

Philippe Ladure, cofondateur de l'association des « Amis de Gabriel Voisin », donnera une conférence mercredi 14 février à 17 h sur Gabriel Voisin, pionnier de l'aviation et industriel de l'automobile entre les deux guerres.

En 1918, Gabriel Voisin se lance dans la construction d'automobiles de luxe et sa société prend alors le nom des « Aéroplanes G. Voisin ». Puisant dans son expérience aéronautique, il se révèle être un véritable précurseur : ses modèles se distinguent par leur aérodynamisme, directement inspiré de son expérience et sont donc représentatifs de la période Art Déco.

La crise consécutive du krach boursier de 1929 ainsi que l'incendie de son usine, ont fini par causer la perte de la société Voisin.

À l'aube de la Seconde Guerre mondiale, ses usines sont rachetées par Paul Louis Weiller. En 1945, à la suite de la nationalisation des entreprises liées au secteur aéronautique, la société Voisin est intégrée au patrimoine constitutif de la Snecma.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide