AccueilArt de vivreLoisirs & CultureLe musée de la Grande Guerre et Ask Mona au service des scolaires

Le musée de la Grande Guerre et Ask Mona au service des scolaires

Le musée de Meaux, en partenariat avec la startup Ask Mona, innove au service des publics grâce à un nouvel outil dédié aux enseignants afin de faciliter la réservation de visites et d’ateliers pour les groupes scolaires.
Le musée de la Grande Guerre et Ask Mona au service des scolaires
© Musée de la Grande Guerre

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

Le 9 mai prochain, les enseignants pourront réserver leurs visites et ateliers pour la période scolaire de septembre à décembre 2022 : le module de réservations créé par Ask Mona a pour vocation de faciliter le retour des élèves au musée car plus que jamais, face aux crises qui traversent nos sociétés et à la désinformation qui les accompagne, l’accès à la culture, la formation de l’esprit critique, l’ouverture aux autres, sont essentiels pour les jeunes générations.

Simple et intuitif, tels sont les mots d’ordre de ce nouveau module qui permet de faire le lien direct entre les plannings des médiateurs et les enseignants pour organiser en quelques minutes leur venue avec leurs classes. L’accueil des groupes scolaires est dans l’ADN du musée de la Grande Guerre depuis son ouverture. Les élus de la Communauté d’agglomération du Pays de Meaux, avec les équipes du musée, se sont toujours attachés à faciliter la venue des classes au sein des collections et développer des projets qui permettent aux plus jeunes de comprendre la Grande Guerre.

Tous les moyens déployés…

Pour cela, le musée de la Grande Guerre bénéficie de moyens humains qui lui permettent d’œuvrer quotidiennement pour construire une offre pédagogique à la hauteur des attentes du public scolaire : il est ainsi doté d’une équipe de quatre médiateurs, tous formés à l’accueil des classes. Cette équipe travaille en étroite collaboration avec deux professeurs référents de l’Éducation nationale, un pour le primaire, et un pour le secondaire, qui permettent une adéquation parfaite entre les programmes scolaires, les visites et les ateliers proposés par le musée aux enseignants pour leurs classes. Tous les ans, le musée propose également aux enseignants « une université d’été » avec de nombreux experts de l’histoire de la Première Guerre mondiale, contribuant ainsi à leur formation. En 2019, afin de suivre l’évolution du programme scolaire, qui accorde une part de plus en plus importante à l’oralité, le musée a créé un concours d’éloquence pour les élèves de CM2, de troisième et de première, en partenariat avec le tribunal judiciaire de Meaux.

Le musée travaille aussi avec Réseau Canopé, opérateur du ministère de l’Education nationale qui forme les enseignants au numérique tout au long de leur vie professionnelle.

Une plus large diffusion de la culture, quoi qu’il en coûte

Ces moyens humains et ces relations avec les enseignants sont essentiels, d’autant plus qu’ils sont secondés par des outils qui permettent la diffusion de la culture dans le plus grand nombre de classes, même celles qui ne peuvent pas se rendre au musée, du fait de la distance ou d’un manque de moyens financiers. Ainsi, en 2014, avec le soutien de la Caisse d’Epargne Ile-de-France, le musée a créé des malles pédagogiques contenant des outils de médiation, qui permettent aux médiateurs de se rendre dans les établissements scolaires pour y réaliser des ateliers hors les murs. L’année suivante, avec le mécénat d’Orange, le musée s’est doté d’un outil technologique innovant permettant aux médiateurs de réaliser des visites à distance et en direct, depuis le musée, avec des élèves dans leur salle de classe.

Grâce à ce travail intense et continu avec la communauté éducative, le musée est fier de pouvoir dire, en moyenne, que 40 % de ses visiteurs sont des groupes scolaires. Ces deux dernières années, l’épidémie de Covid-19 a privé de nombreux élèves de la découverte du musée de la Grande Guerre, de l’accès à l’histoire. C’est pourquoi le travail mené avec Ask Mona pour rendre la réservation de visites guidées et d’ateliers plus fluide et plus intuitive, est crucial pour favoriser le retour massif des élèves au musée. C’est d’ailleurs près de 6 000 élèves qui auront franchi les portes du musée au cours du second semestre de l’année scolaire 2021-2022.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?