AccueilÉconomieVie des entreprisesLe Happy Business Day démarre en fanfare

Le Happy Business Day démarre en fanfare

Pour Laurent Lahaulle et Raphaël Gratio, organisateurs et dirigeants du H Center, la redynamisation des territoires n'est pas un vain mot. C'est ce qu'ils ont montré lors de cet événement conçu pour dynamiser le tissu économique local.
Le Happy Business Day démarre en fanfare
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

« L'esprit d'entreprise est là ! ». Julien Leclercq, dirigeant de l'agence Com'Presse et président d'Entreprendre pour apprendre (EPA) France, n'a pas manqué de saluer l'organisation de ce premier événement dédié au « happy business ». Si le pays melunais était à l'honneur, des structures issues du Nord comme du Sud du département ont fait le déplacement pour découvrir des ateliers, des conférences dédiées à l'ensemble du cycle de vie de l'entreprise, participer aux business meetings de Dynabuy ou profiter des animations concoctées par Laurent Lahaulle, Raphaël Gratio et leur équipe organisatrice. « L'idée, c'était de créer un événement festif et collaboratif, de véhiculer un état d'esprit dynamique et de fédérer les entrepreneurs locaux voire même au-delà », a souligné Laurent Lahaulle.

« Votre action en faveur de l'accompagnement de nos entreprises et la mise en avant du dynamisme du territoire sont des axes vraiment importants », a estimé la députée de Melun, Aude Luquet. Comparativement à une zone comme Sénart, Melun a besoin de repartir sur une bonne dynamique ». Et l'élue de poursuivre à l'adresse des entrepreneurs : « ce que vous faites pour le territoire bénéficie à l'ensemble de ses habitants, nous avons besoin de vous pour créer des emplois ».
Car pour Aude Luquet, « ce territoire a une histoire et un potentiel énorme » au niveau du Sud Seine-et-Marne. « Soyez innovants, soyez créatifs comme nous essayons de l'être. Il faut beaucoup de pugnacité, d'abnégation, d'humilité, de respect et c'est comme cela que l'on peut réussir », a-t-elle déclaré en ouvrant le salon, après avoir proposé son appui aux entrepreneurs.

Un argumentaire repris en fin de journée par Julien Leclerq, qui a révélé lors de la conférence de clôture ses « clés du succès ». La première consiste à entretenir son « énergie » qu'il est possible « d'aller chercher auprès de personnes inspirantes ». La confiance en soi est aussi importante pour le conférencier, qui a encouragé le public à « oser ». « Une seule sorte d'individu ne réussit pas : ceux qui n'essaient jamais », a-t-il estimé. Mais l'humilité doit aussi pleinement être intégrée par le chef d'entreprise, notamment lorsqu'il doit déléguer certaines tâches. « Il nous faut reconnaître nos propres limites et nous positionner dans l'entreprise là où nous avons une véritable valeur ajoutée », a-t-il expliqué. Enfin, Julien Leclerq a invité les entrepreneurs présents à « prendre soin d'eux ».

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?