AccueilÉconomieVie des entreprisesLe Groupe Bertrand va réhabiliter le Clos et le Moulin de Nonville

Le Groupe Bertrand va réhabiliter le Clos et le Moulin de Nonville

Implantés à Nonville et Treuzy-Levelay, le Clos et le Moulin de Nonville ont été rachetés en 2021 par le Groupe Bertrand, chaîne de restaurants et d’hôtels. Ils vont être transformés en un vaste domaine agritouristique.
Le Clos et le Moulin de Nonville ont été rachetés en 2021 par le Groupe Bertrand.
© DR - Le Clos et le Moulin de Nonville ont été rachetés en 2021 par le Groupe Bertrand.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

De la terre à l’assiette : c’est le concept que va développer “Domaines et Terroirs”, la filiale du Groupe Bertrand, au Moulin et au Clos de Nonville, deux propriétés d’un peu plus de 50 hectares, acquises en 2021. Ce projet incarne la volonté de l’entreprise parisienne (propriétaire d’un peu plus de mille restaurants et de deux hôtels cinq étoiles Relais et Château, à Paris, le Christine et le Saint-James) de relier les mondes de l’agriculture et de l’hôtellerie-restauration et d’intensifier ses actions en faveur de l’environnement.

« Avant la crise sanitaire, Monsieur Bertrand avait déjà en tête de rapprocher le milieu agricole de nos métiers. En juin 2021, après plusieurs mois de recherches en Île-de-France, on a eu l’opportunité de pouvoir racheter le Moulin et le Clos de Nonville qui sont deux magnifiques propriétés. On est ravi d’accélérer notre développement hôtelier », déclare Vincent Pertusier, directeur de “Domaines et Terroirs”.

20 à 25 millions d’euros d’investissement

La première ambition du Groupe Bertrand est de construire un pôle agritouristique basé tout d’abord sur du maraîchage en bio exploité sur deux hectares. L’idée est de pouvoir alimenter en circuit court certains des restaurants parisiens du groupe. Même objectif avec les sept hectares de vigne qui contribueront à créer un chai. Déjà en activité, cette ferme bio alimente le restaurant de l’hôtel Saint-James, tandis que 80 % des légumes traités par le restaurant Bellefeuille, toujours à Paris, proviennent aussi du potager de Nonville. Quant au PVH et à la Lorraine, autres restaurant et brasserie du Groupe Bertrand, ils sont également approvisionnés en légumes par le domaine de Nonville depuis avril 2022. Enfin, le café de Nonville a été aussi racheté et sera transformé en boulangerie au service des habitants et du futur restaurant du domaine. « Ce sera un véritable lieu de vie un peu insolite », annonce Vincent Pertusier.

L’autre volet concerne l’hébergement avec le développement d’une cinquantaine de chambres qui seront réparties en lodges individuels et en longères en bois dans la forêt qui jouxte le domaine et à proximité de la rivière du Lunain traversant la propriété.

Accompagné notamment par Seine-et-Marne Attractivité, l’agence du Département, le Groupe Bertrand va investir entre 20 et 25 millions d’euros dans ce projet. L’ouverture du domaine s’effectuera en deux phases, avec une première mise en service prévue à l’été 2024.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?