AccueilInfos régionLe futur parc paysager du Sempin prend forme à Chelles

Le futur parc paysager du Sempin prend forme à Chelles

Les terres excavées vont contribuer à créer ce site. Une opération réalisée dans le cadre du chantier du Grand Paris Express.
Le futur parc paysager du Sempin prend forme à Chelles
© DR

TerritoiresInfos région Publié le ,

C'est en 2016, suite à un partenariat entre la Société du Grand Paris et la Société d'aménagement foncier et d'établissement rural de l'Île-de-France (Safer), qu'il a été décidé de construire un parc paysager urbain situé sur la plaine du Sempin, à Chelles. Un parc constitué par les déblais produits par le tunnelier Mireille utilisé pour le chantier du Grand Paris Express (GPE). Mis en place depuis avril dernier, le “train-usine” creuse actuellement un tronçon de 5,3 km de tunnel sur la ligne 16, entre les ouvrages Bel-Air à Chelles et Mare au Chanvre à Sevran. Une fois excavées, les terres sont acheminées directement sur le site du Sempin par le biais d'un tapis convoyeur long de 1,4 km. Ancienne carrière de gypse, ce site nécessite d'être stabilisé par le remblaiement de ses galeries souterraines et remodelé en surface. Pour réaliser ces travaux, la Safer, propriétaire du terrain et maître d'ouvrage, a mis en œuvre un partenariat avec ECT, une entreprise basée à Villeneuve-sous-Dammartin

La combinaison de plusieurs paramètres rend possible la valorisation de ces déblais et leur acheminement en circuit court. Il y a, tout d'abord, la proximité de l'ouvrage Bel-Air, le tunnelier n'est situé ainsi qu'à 800 m du site du Sempin. Ensuite, les terres, après avoir été stockées dans neuf bacs, sont triées avant d'être acheminées par le tapis convoyeur vers Sempin. Enfin, ces terres excavées proviennent de couches géologiques identiques et sont donc compatibles avec leur nouvel environnement. Cette opération est écoresponsable, car la mise en place du tapis convoyeur évite d'avoir recours à des camions. Une alternative qui génère ainsi moins de nuisances pour les riverains.

Au total, le tunnelier Mireille va excaver 390 000 m3 de terres sur plus de 1 million de m3 nécessaires au projet de parc paysager. À ces déblais viendra s'ajouter une partie de ceux provenant du tunnelier Houda, utilisé actuellement à Aulnay-sous-Bois. Ce chantier doit être achevé en 2024. À cette date et pendant 10 ans, un suivi écologique permettra de juger de l'efficience des mesures mises en oeuvre en faveur de la biodiversité. Dès que la plaine du Sempin aura été définitivement réaménagée, les promeneurs auront accès à plusieurs espaces : cinq hectares de prairies récréatives et dix hectares de milieux naturels ouverts, accueillant des insectes et des oiseaux, des promenades, des belvédères, un jardin-verger, une clairière, un ancien parc réouvert au public et des zones dédiées à la faune et à la flore.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?