AccueilÉconomieVie des entreprisesLe destockeur espagnol Primaprix débarque à Pontault-Combault
Commerce

Le destockeur espagnol Primaprix débarque à Pontault-Combault

L’enseigne ibérique a ouvert son premier magasin en France le 9 novembre dans la zone commerciale de Pontault-Combault. Un concept inédit dans l’Hexagone.
L' enseigne ibérique a ouvert son premier magasin en France, à Pontault-Combault
© Primaprix - L' enseigne ibérique a ouvert son premier magasin en France, à Pontault-Combault

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Pontault-Combault, capitale du commerce en mode international. Un an presque jour pour jour après l’ouverture d’un deuxième entrepôt-club de l’enseigne américaine Costco, la commune de Seine-et-Marne a vu, cette fois, l’arrivée de la marque espagnole Primaprix, spécialiste du rachat du surstock des grandes surfaces.

Sur 350 m2, son magasin solde des marques nationales (Axe, Maison du Café, Pom’Potes, Carapelli…) et ne propose que des produits de grande consommation (PGC) à petits prix. Mais avec un rabais de 5 % par rapport à la moyenne nationale selon les spécialistes, Primaprix n’est cependant pas considéré comme un “casseur“ de prix, même s’il affiche des promotions alléchantes (- 50 %) sur certains produits.

Bientôt une autre ouverture à Meaux

Au total, ce sont 2 500 références (de l’hygiène à la boisson en passant par l’alimentation, les produits d’entretien, la cosmétique et même du petit électroménager) qui sont présentes dans les rayonnages. Son profil ressemble beaucoup à celui de ses concurrentes allemande Action et danoise Normal. La particularité de l’enseigne espagnole est de garantir une confidentialité sur les offres. En effet, aucune publicité n'est diffusée en dehors de ses murs. Une stratégie de destockage plutôt douce donc.

Primaprix, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 138 millions d’eurosen 2021, exploite 169 magasins en Espagne huit ans après sa création. La France constitue son premier lieu d’implantation hors de ses frontières. Après Pontault-Combault le 9 novembre et Montreuil (Seine-Saint-Denis) le 10 novembre (200 m2 de surface de vente, mais pas de parking pour ses clients), deux autres ouvertures sont prévues d’ici la fin de l’année. La Seine-et-Marne va ainsi accueillir un nouveau magasin à Meaux (situé dans la zone commerciale des Comtes de Champagne), tandis qu’Asnières (Hauts-de-Seine) constituera le quatrième point de chute du destockeur espagnol. Ce maillage du territoire hexagonal devrait se poursuivre en 2023.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 05 novembre 2022

Journal du05 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?