AccueilVie des entreprisesLe département au soutien de l'industrie

Le département au soutien de l'industrie

L'agence Seine-et-Marne Développement vient de publier ses résultats 2016 concernant l'attractivité du département en termes d'implantation d'entreprises. Elle annonce être intervenue auprès de 29 structures, principalement dans l'industrie, et avoir contribué à la création ou au maintien de 1257 emplois.
Le département au soutien de l'industrie
© Wikimedia Commons - Site industriel de Bagneaux-sur-Loing.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

La loi NOTRe (loi portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République) ayant supprimé la clause de compétence générale des départements, ces derniers ont dès lors perdu la possibilité de soutenir directement les entreprises. Ce qui n'empêche pas Seine-et-Marne Développement (SMD) d'agir, à travers sa mission qui consiste à rechercher des investisseurs, détecter et qualifier des projets, ainsi que d'accompagnement des chefs d'entreprise.

L'agence annonce en ce sens une « reprise de la dynamique industrielle en Seine-et-Marne », ce secteur étant véritablement « structurant » pour l'économie du département. L'aéronautique, l'agroalimentaire, la santé, la mécanique sont toujours bien représentées sur le territoire, qui peut également compter sur de nouvelles filières, telles que « la ville et ses ingénieries », ou encore le tourisme.

Le plan d'action de SMD s'appuie sur la qualité de l'offre des partenaires locaux et sur la mise en ligne d'une bourse aux locaux proposant environ 1000 biens à la vente ou à la location. Il a permis de détecter 137 nouveaux prospects en 2016.

Les 29 entreprises implantées en 2016

- 13 entreprises industrielles, 924 emplois

- 7 entreprises de services aux entreprises, 32 emplois

- 4 entreprises de négoce ou de services à la personne, 12 emplois

- 3 entreprises du BTP, 29 emplois

- 2 entreprises de logistique, 260 emplois

Ainsi, pour SMD, « l'objectif industriel est bien atteint ». Toujours selon l'agence, la nature des transactions donne une nette priorité à la location (62%), par rapport à l'achat (38%). La typologie des biens est logiquement dominée par les locaux d'activités ou logistiques (21/29). Le foncier (3/29) reste aux alentours des 10% des dossiers tandis que les implantations de bureaux (5/29) restent « à la peine » face à la forte concurrence de la métropole.

41% des entreprises ont créé leur activité

- 31% sont des entreprises qui se sont déplacées en Seine-et-Marne,

- 4% sont des regroupements de sites en Seine-et-Marne

- 24% sont des entreprises venues s'installer en Seine-et-Marne

- 41% ont créé une activité en Seine-et-Marne dont 10 entreprises proviennent de l'Ile-de-France (hors 77), 9 entreprises sont restées en Seine-et-Marne, 5 entreprises proviennent d'autres régions et 5 entreprises de l'étranger comme l'entreprise italienne Emmegi – fabricant de machines qui s'est installé à Vulaines-sur-Seine, le japonais Iris Ohyama – usine de transformation de plastique à Sénart, ou l'allemand Man trucks – showroom à Saint-Mard.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?