AccueilÉconomieVie des entreprisesLe département a accueilli une centaine d’Ukrainiens
Solidarité

Le département a accueilli une centaine d’Ukrainiens

En Seine-et-Marne, l'ensemble des services de l'État est mobilisé, afin de coordonner l'accueil des personnes fuyant la guerre.
Le département a accueilli une centaine d’Ukrainiens
© Adobe Stock

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Le statut de protection temporaire (titre de séjour de six mois) a été activé. Il prévoit une protection internationale immédiate, distincte du statut de réfugié. Les personnes éligibles sont invitées à adresser un courriel à la préfecture (pref-suivi-ukraine@seine-et-marne.gouv.fr), afin de bénéficier dans les meilleurs délais d’un rendez-vous pour obtenir cette protection temporaire. Celle-ci est accompagnée d’un certain nombre de droits (versement de l’allocation pour demandeur d’asile, exercice d’une activité professionnelle, accès à des soins médicaux, scolarisation des enfants mineurs et accès au logement).

Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la Seine-et-Marne a accueilli une centaine de ressortissants ukrainiens. Au 17 mars, les possibilités d’hébergement étaient réparties de la façon suivante : près de 1 800 offres émanant de particuliers et entre 60 et 70 offres des collectivités et des entreprises. Il existe deux centres d’hébergement collectif : Mitry-Mory (90 places) et Bois-le-Roi (86 places). Les personnes désireuses d’accompagner des ressortissants ukrainiens sont invitées à se signaler sur un site dédié (www.parrainage.refugie.info). Les collectivités locales peuvent, elles, inscrire leurs propositions sur un formulaire numérique mis à disposition par le ministère de l’Intérieur (www.demarche-simplifies.fr). Il est également possible de devenir bénévole et de participer à la collecte de dons. Pour cela, il faut s’inscrire sur une plateforme nationale (www.jeveuxaider.gouv.fr).

« On n’a jamais vécu de telles circonstances. Le caractère soudain de cette guerre et les images qu’on voit tous les jours ont contribué à cet élan de solidarité qu’on observe et qui ne se dément pas », déclare Lionel Beffre, le préfet de Seine-et-Marne.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 30 avril 2022

Journal du30 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?