AccueilVie des entreprisesLe CFA d'Ocquerre en pointe sur la rénovation énergétique

Le CFA d'Ocquerre en pointe sur la rénovation énergétique

La rénovation des bâtiments était au cœur d'une visite ministérielle qui a notamment pris place au centre de formation des apprentis d'Ocquerre. L'objectif ? Illustrer concrètement les apports du plan France Relance en matière environnementale et sociale.
Le CFA d'Ocquerre en pointe sur la rénovation énergétique
@DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

« Dans le cadre du plan de relance on met le paquet sur la rénovation des bâtiments parce que c'est bon pour le portefeuille, pour la planète, pour l'emploi ». La ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, et le ministre chargé des PME, Alain Griset, ont pris le pouls de la filière de la rénovation énergétique en Seine-et-Marne, dans le cadre du plan de relance lancé récemment par le Gouvernement. La visite a débuté avec la découverte d'un chantier de rénovation d'une maison réalisé par Planète Ener-J. Cette entreprise de Villenoy, spécialisée dans les matériaux écologiques, utilise des isolants à base végétale tel que le chanvre, avec à la clé « avec un faible coût énergétique et un impact quasi nul sur l'environnement ».

Cette start-up s'est en effet donnée pour objectif de « révolutionner les travaux de rénovation énergétique du bâtiment ». Pour Olivier Jeanson, expert en efficacité énergétique et leader de l'équipe Planète Ener-J, « cela consiste en un changement complet de la façon dont on se lance dans ses travaux, avec un objectif de respect de la planète en choisissant des matériaux locaux et biosourcés ». Bilan énergétique avec recours à la caméra thermique, étude environnementale et facture énergétique sont les outils de Planète Ener-J. Les gains recherchés ?
Moins 40 % sur la facture en hiver et une préservation de la chaleur en été.

Un CDI à la clé

Emmanuelle Wargon et Alain Griset se sont ensuite rendus au CFA d'Ocquerre pour échanger avec des jeunes en formation à l'éco-construction et l'usage des matériaux biosourcés. « J'ai fait un bac pro au CFA, une mention complémentaire technicien énergie renouvelable, et actuellement je suis en titre professionnel. À la fin de mon examen je commence mon CDI », a expliqué un élève à Alain Griset, intéressé par le parcours du jeune, qui a indiqué avoir passé son bac avant d'intégrer un CAP. « Le bac c'est bien mais il faut obtenir un métier après ! Le CAP peut être une bonne solution pour intégrer le marché du travail », a estimé le ministre. La visite s'est terminée par une phase d'échanges avec des chefs d'entreprise locaux sur les enjeux de la rénovation thermique des bâtiments, qui a notamment mis en relief le déficit en main-d'œuvre qualifiée.

Au total, le plan France Relance consacre près de sept milliards d'euros à la rénovation énergétique des logements privés, des locaux de TPE/PME, des bâtiments publics et des
logements sociaux.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?