Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

Le budget primitif 2018 s'élève à plus de 1,3 milliard d'euros

le - - Territoires - Collectivité

Le budget primitif 2018 s'élève à plus de 1,3 milliard d'euros
© Département Seine-et-Marne

Le budget primitif pour 2018 a été adopté lors de la séance du 21 décembre dernier. Malgré un montant conséquent, celui-ci accuse cette année une baisse de 0,2 %. Les élus départementaux ont examiné et voté 59 rapports à l'ordre du jour de cette séance.

Soutenir les plus fragiles et les jeunes

Solidarités. En 2018, 670 M€ sont consacrés aux personnes âgées, handicapées, enfants et familles en difficultés, personnes éloignées de l'emploi. Sur cette enveloppe, 178 M€ iront au Revenu de solidarité active. Objectif de cette politique : mieux accompagner les personnes en difficultés économiques et sociales pour leur permettre de retrouver rapidement un emploi.

Éducation. Le Département maintient son effort financier en faveur des 127 collèges publics de Seine-et-Marne avec un budget de 101 M€. Plus de 52 M€ (en hausse de 7,8 %) vont servir à l'investissement pour les bâtiments : acquisition de terrains et bâtiments scolaires, constructions, extensions et réhabilitations, entretien et réparations importantes. Enfin, 7,40 M€ sont dédiés à l'équipement numérique des établissements.

Améliorer la mobilité

Routes départementales. Le Département concentre ses efforts sur la qualité et l'entretien des 4 325 km de routes départementales. Sur 63 M€ d'euros de budget au total (fonctionnement et investissement), 52 M€ seront investis pour consolider ce réseau routier.

Transports. Les transports bénéficient d'une enveloppe de 47 M€.

Renforcer l'attractivité du territoire

Développement local. Une enveloppe de 23 M€ est dédiée aux investissements, soit 5 M€ de plus qu'en 2017, sur un budget global de 26 M€. L'accent est mis sur le contrat intercommunal de développement (CID), soit plus 5,5 M€ pour aider les communes et intercommunalités à construire ou rénover des équipements (écoles, médiathèques, cantines scolaires, maisons de santé, terrains de sport, etc.).

Numérique. Le développement du réseau très haut débit sur le territoire se poursuit avec une enveloppe de 5,5 M€, en hausse de 35 % par rapport à 2017.

Culture. L'année 2018 sera culturelle avec un budget de 12 M€. Ces crédits permettront de développer la lecture publique ou encore l'attractivité des musées départementaux.

Environnement. Le budget consacré à la protection de l'environnement est de 11 M€. Sur cette enveloppe, le domaine de l'eau représente un budget de 7,8 M€ servant à financer des actions en matière d'assainissement, d'entretien des cours d'eau ou encore de prévention des inondations. Le domaine de l'environnement bénéficie d'une enveloppe de 1,1 M€, soit une hausse de 22 %, pour des projets et actions concernant les aménagements fonciers, le développement durable et la mise en valeur des espaces naturels départementaux.

• DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES

Le Conseil départemental a également approuvé neuf nouveaux contrats ruraux (CoR). Ce dispositif contractuel est porté par la Région et par le Département. Il permet d'accompagner les projets d'investissement des communes de moins de 2 000 habitants ainsi que des syndicats intercommunaux de moins de 3 000 habitants.

Ces nouveaux contrats ruraux concernent les communes de Blandy-les-Tours (canton de Nangis), Bouleurs (canton de Serris), Chenoise, Melz-sur-Seine, Saint-Brice et Saint-Sauveur-lès-Bray (canton de Provins), Gouvernes (canton de Lagny-sur-Marne), Paley (canton de Nemours) et Villiers-sous-Grez (canton de Fontainebleau).

Pour chaque contrat, la participation du Département s'élève à 111 000 euros, soit une enveloppe totale de près de 1 million d'euros pour ces neuf CoR.

Parmi les projets : des constructions de cantines scolaires à Chenoise, Gouvernes et Saint-Brice, la mise en accessibilité des mairies de Blandy-les-Tours et de Saint-Sauveur-lès-Bray ou encore la création d'un cabinet paramédical à Bouleurs.

• MOBILITÉS

70 000 euros pour le transport à la demande (TAD) du Provinois

Le Département soutient le service de transport à la demande « Proxi'Bus » du Provinois. Sa participation financière annuelle est estimée à 70 000 euros. De plus, la participation financière annuelle du Département est estimée à 28 000 euros pour le TAD Gâtinais Val de Loing et à 60 000 euros pour le TAD du Val Briard. Proxi'bus permet d'offrir un service de transport public tout au long de l'année dans les territoires ruraux et périurbains peu ou pas desservis par les lignes régulières de transport pour accéder à l'emploi, aux services et aux loisirs. Dans les zones urbaines, il peut fonctionner en heures creuses, en soirée ou le week-end, en complément des réseaux de transport. Le TAD est ouvert à tous, sur réservation préalable.

Aménagement des pôles gare de Noisiel et Nanteuil-Saâcy

L'aménagement du pôle gare de Nanteuil-Saâcy, qui compte 1 300 entrants par jour, vise à améliorer le stationnement, actuellement saturé, et l'accès à la gare (création d'une voie nouvelle, d'une zone de dépose minute, aménagements pour les piétons, les cyclistes, quais et voie réservée pour les cars, etc.). Pour ce projet, la subvention départementale est plafonnée à 167 658 euros.

Le pôle gare de Noisiel enregistre plus de 11 000 entrants chaque jour. Les aménagements ont pour objectif d'améliorer les conditions de déplacements et d'attente de voyageurs. La subvention départementale reste inchangée et plafonnée à 118 000 euros pour ce projet.

• COLLECTIVITÉS

Le Département adhère à l'Association pour la Grande Métropole

Les Départements de Seine-et-Marne, des Yvelines, de l'Essonne, des Hauts-de-Seine, du Val d'Oise et la Région Île-de-France ont décidé de s'associer pour fédérer une parole publique forte et influente, représentative de l'intérêt général des territoires des Départements franciliens et de tous les acteurs favorables à la Région Métropole. Le Département de Seine-et-Marne a décidé d'adhérer à cette association.

L'association est favorable à une métropole stratégique :

- qui s'exerce sur le périmètre francilien ;

- qui soit administrée par un exécutif issu d'une assemblée délibérante élue ;

- où s'applique le principe de subsidiarité entre des collectivités territoriales ;

- où les collectivités territoriales jouissent de leur libre administration et disposent de recettes fiscales pérennes dont elles peuvent ajuster le niveau ;

- qui lutte contre l'empilement administratif en s'appuyant sur les communes et les départements.

• SÉCURITÉ

Le Département réaffirme son soutien au service d'incendie et de secours

Les conseillers départementaux ont voté une nouvelle convention pour la période 2018 à 2020 liant le Département et le Service départemental d'incendie et de secours (Sdis).

- Sur la période 2018-2020, le Département s'engage à maintenir sa contribution au niveau de 2017, soit 108,2 millions d'euros en fonctionnement et 3,6 millions d'euros en investissement.

- Le Département et le Sdis s'engagent à partager des données techniques, à transmettre leur savoir-faire, à mutualiser leurs moyens (véhicules, expertise ou formation par exemple).

1 million d'euros pour faire face à des situations exceptionnelles

Dans le cadre des inondations survenues en juin 2016, le Département a voté en novembre 2016 une subvention exceptionnelle au Sdis d'un montant de 300 000 euros pour lui permettre de faire face à ce surcroît d'activité opérationnelle.

Comme de telles situations peuvent se reproduire, il a été décidé en février dernier de constituer une provision de 1 million d'euros au total, pour moitié dans les comptes du SDIS et pour l'autre dans les comptes du Département permettant de faire face à ces surcharges d'activité.

Le Département a déjà abondé cette provision à hauteur de 150 000 euros en 2017. Il s'engage dans cette nouvelle convention à poursuivre la constitution de cette provision en 2018, 2019 et 2020, pour atteindre le montant de 500 000 euros en fin de période.




MSM REDACTION
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer