AccueilActualitéLa vapoteuse contestée

La vapoteuse contestée

Le magazine 60 Millions de Consommateurs vient de réaliser une enquête tendant à prouver que la cigarette électronique est dangereuse pour la santé.

Actualité Publié le ,

La e-cigarette est en plein essor. Plus d’un million de Français l’ont déjà adoptée et son chiffre d’affaires national pour 2013 est estimé à 100 millions d’euros. Les fabricants la présentent comme complètement inoffensive, mais une enquête de 60 Millions de Consommateurs sur la fumée produite par une dizaine de modèles de vapoteuses a révélé la présence de métaux, comme le nickel ou le chrome, de formaldéhyde ou formol, qui peut provoquer un cancer des fosses nasales, d’acétaldéhyde, également cancérigène, et d’acroléine, un produit très toxique utilisé comme gaz de combat durant la Première guerre mondiale. Selon le magazine de l’Institut national de la consommation, les niveaux obtenus seraient « significatifs » (sans qu’aucun chiffre ne soit précisé) et présenteraient un risque non négligeable pour la santé humaine. Par ailleurs, les compositions indiquées sur les emballages des recharges pour les liquides qu’elles contiennent sont souvent inexactes et l’absence de bouchon de sécurité sur ces recharges peut présenter un danger pour des enfants.

D’autres études scientifiques avaient déjà détecté la présence de substances nocives, mais à de très faibles doses, 10 à 100 fois moindres que dans les cigarettes classiques, et les gouttelettes de vapeur émises par les vapoteuses ont une durée de vie dans l’atmosphère de onze secondes (contre quinze minutes pour celles de la fumée tabagique), donc sans grands risques pour la santé. Pour Joseph Osman, directeur de l’Office français du tabagisme, « nous manquons encore de données sur la nocivité possible des e-cigarettes ». Il faut toutefois « retenir ce qui a déjà été découvert, à savoir qu’elles ne contiennent ni goudrons ni monoxyde de carbone, qui sont les deux principaux poisons des cigarettes classiques ».

Il reste que la cigarette électronique est moins nocive et constitue donc une arme supplémentaire dans la lutte contre le tabagisme. L’idéal, bien sûr, c’est de ne plus rien fumer…

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?