Fermer la publicit�
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

La truffe est reine à l'Inédit

le - - Art de vivre - Gastronomie

La truffe est reine à l'Inédit
© DR

Ce restaurant étoilé de Pringy a conservé une nouvelle fois son étoile acquise en 2012. Son chef, Eddy Creuzé, est natif de la Seine-et-Marne.

Voilà dix ans que le chef Eddy Creuzé et son épouse ont repris l'Auberge du Bas Pringy, près de Melun, pour y installer un restaurant. Ce dernier a, depuis, largement fait ses preuves, l'Inédit ayant obtenu dès 2012 une précieuse étoile au guide Michelin. Il faut dire que le natif de la région a commencé sa carrière auprès du chef deux étoiles Alexis-Emile Tingaud, à l'Auberge de Condé de La Ferté-sous-Jouarre, puis au Barbizon à Bruxelles, un établissement de même standing. Travaillant ensuite en tant que chef de cuisine dans différents ministères, il y affûtera son goût pour la cuisine traditionnelle.

Enfin, il se formera sur toutes sortes de poissons dans les cuisines de Jacques Le Divellec. Aussi, il lui tient à cœur de proposer une cuisine de tradition, classique mais revisitée à sa manière. Eddy Creuzé est par ailleurs membre de l'Académie nationale de cuisine.

Ancienne maison de tonnelier

Le plus « Inédit » révèle son goût prononcé pour la truffe, que l'on retrouve dans une multitude de plats (de l'entrée au dessert). Eddy Creuzé tient également à travailler les gibiers, son second produit fétiche, tout en gardant un œil attentif sur les produits de sa région. Les plats sont servis dans cette ancienne maison de tonnelier vieille de deux siècles, ravivés par la chaleur et la luminosité d'une salle aux tons beiges et marron.

Pour rentrer dans le vif du sujet, la carte, de saison, propose, en entrée (à partir de 29 euros), un ragoût de morilles « extra » de chez « Masse » à l'œuf bio parfait, quelques mouillettes ; un tartare de langoustines, amandes fraîches, framboises, pulpe corail kalamansi ; ou encore des gnocchis de pomme de terre de Noirmoutier, crème de parmesan, jus de truffe noire, râpé de truffe fraîche aestivum.

Les plats (à partir de 41 euros) font la part belle aux poissons, avec un saint-pierre cuit lentement, fricassée de girolles clou, bouillon de coquillages au Martini blanc ; ou un bar sauvage en écailles de truffe fraîche d'été, pommes de terre de Noirmoutier, confites à l'huile d'olive des Baux de Provence de la maison « La Vallongue ». Côté viande, on pourra se délecter d'un filet de veau français cuit à la ficelle, foie gras de canard grillé et poché, minestrone de jeunes légumes de chez Éric Roy, râpé de truffe noire Mélanosporum.

Les fromages, bien sûr, proposent les produits de la Brie, l'Inédit étant par ailleurs labellisé Brie de Melun. En dessert (à partir de 15 euros), le nuage d'été, fraises et litchis aux éclats de dragée, crème glacée amande douce ou la crème brûlée à la truffe noire offriront un autre aperçu de la palette d'Eddy Creuzé.

20, avenue de Fontainebleau, Pringy. Ouvert tous les jours sauf mardi, mercredi et dimanche soir. Tél. : 01 60 65 57 75



Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer