AccueilVie des entreprisesLa Société du Grand Paris veut valoriser les terres d'excavation

La Société du Grand Paris veut valoriser les terres d'excavation

Christophe Maillet, responsable de la valorisation des déblais de la Société du Grand Paris, a présenté, lors du Salon des maires d'Île-de-France, l'appel à candidature Ligne Terre, qui vise à redonner vie aux espaces abandonnés du territoire.
La Société du Grand Paris veut valoriser les terres d'excavation
© DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

« Près de 45 millions de tonnes de terres, soit l'équivalent de 9 000 piscines olympiques, vont être excavées par des tunneliers », explique le spécialiste de la Société du Grand Paris (SGP). Quelque 98 % de ces terres sont non polluées et pourront « redonner vie à des espaces inexploités du Grand Paris ».

Se disant consciente des enjeux économiques et environnementaux liés aux volumes de déblais engagés par la construction du super-métro, la SGP s'est engagée à en valoriser 70 % à l'échelle globale du projet. Elle souhaite aussi « développer au maximum le principe d'économie circulaire au plus proche des chantiers ». Les objectifs de la SGP ? Réaliser des économies de ressources naturelles, diminuer la pollution liée au transport, et générer des retombées économiques et sociales sur les territoires concernés. « Au niveau des modes d'évacuation on souhaite mettre en place des alternatives d'évacuation au routier, on pousse les entreprises à travailler davantage sur le fluvial ou le chemin de fer », précise Christophe Maillet.

L'appel à projets s'adresse aux collectivités et aux aménageurs. Ces derniers peuvent candidater jusqu'au 17 mai prochain en identifiant les espaces inexploités dont ils ont la maîtrise foncière. « La SGP sera toutefois souple au niveau des délais et un second appel à projets pourra être lancé en cas d'une insuffisance de candidats », souligne le responsable. Ces espaces doivent pouvoir être aménagés sur la période 2019-2028 et dépasser une superficie de deux hectares. « Selon son degré d'implication, la collectivité peut déléguer la maîtrise d'ouvrage à la SGP ou travailler en conventionnement avec elle », ajoute Christophe Maillet.

Les projets ciblés par la SGP concernent la reconversion de friches (anciennes installations industrielles ou zones d'activités, décharges à ciel ouvert) et les travaux publics (parcs, travaux routiers, ZAC, sites miniers).

La SGP compte accompagner les « projets vertueux » en finançant les études de faisabilité en lien avec la valorisation des terres, voire en cofinançant les travaux d'aménagement selon la faisabilité, et en apportant expertise et conseil à toutes les phases du projet.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?