AccueilActualitéLa Seine-et-Marne s'expose au Salon de l'agriculture

La Seine-et-Marne s'expose au Salon de l'agriculture

Les producteurs et artisans seine-et-marnais étaient en bonne place sur le stand Île-de-France mis en place par le Cervia lors de ce rendez-vous annuel du monde agricole français.
La Seine-et-Marne s'expose au Salon de l'agriculture

Actualité Publié le ,

Dans les allées franciliennes, un stand spacieux et coloré se détache du lot. Le visiteur y découvre une série de pâtisseries toute en rondeur, à l'aspect craquelé. Il s'agit bien sûr des macarons de Réau. « Nous faisons le salon depuis 50 ans, c'est presque un rituel qui se transmet de génération en génération », lance Harmony, responsable du Domaine des Macarons de Réau. Cette entreprise familiale et artisanale produit des macarons dits « traditionnels » depuis trois générations. « Nous avons sur le stand 10 variétés dont les rochers coco que nous produisons sur place », explique la productrice en désignant le four disposé derrière la vitrine.

Le salon permet notamment à l'entreprise de faire découvrir ses produits à la clientèle parisienne et francilienne, mais aussi de développer le domaine du tourisme de groupe, dans une période plutôt calme pour la fabrique. Un espace de 300 m² est en effet dédié à l'accueil avec un salon de thé, une boutique et un espace de démonstration piloté par Régis. Exempts de gluten, 100 % pur fruit et sans arôme artificiel, les macarons de Réau sont à retrouver dans les hypermarchés de Seine-et-Marne ainsi qu'au point de vente sis rue Frédéric Sarazin, à Réau.

Tél.: 01 64 88 56 29 - macarons.de.reau@wanadoo.fr - www.macarons-de-reau.com

Les Délices de la ruche

Le stand des Délices de la ruche de François Hamette propose divers produits à base de miel (acacia, fleurs, forêt, printemps, tournesol ou luzerne). « Nous possédons 1 000 ruches et produisons sept variétés de miel », explique Clément, 5e génération à avoir rejoint l'entreprise familiale d'apiculteurs récoltants basée à Bourron-Marlotte. « Nous avons aussi créé des produits dérivés comme le pain d'épices (pur miel), les bonbons au miel et huiles essentielles (thym, menthe, eucalyptus, sève de pin…) ainsi que des galettes », ajoute-t-il.

La participation au salon est une première pour les Délices de la ruche, qui souhaite exposer son savoir-faire. « Les abeilles se mettent en grappe l'hiver pour protéger la reine du froid. Nous travaillons plus à la transformation et à la promotion de nos produits actuellement », indique Clément. L'entreprise fait partie des réseaux « Bienvenue à la ferme » et « Mangeons local en Île-de-France ».

72 rue du Général de Gaulle, Bourron-Marlotte et sur les marchés de Fontainebleau et Melun. Tél : 01 64 45 96 29 - www.bienvenue-a-la-ferme.com

Les produits laitiers de Sigy

Les produits laitiers étaient aussi de la partie, avec les artisans transformateurs de la Ferme de Sigy. « C'est la quatrième fois que nous participons au salon. Nous produisons des yaourts, du fromage blanc, frais, de la crème dessert sans colorants ni conservateurs », explique Ottman Beirouk, gérant de la structure installée à la Ferme de Sigy depuis 2013.

Les produits sont 100 % frais et obtenus à partir de méthodes artisanales. La matière première arrive directement de la ferme Gaec Villain sur laquelle est situé l'atelier de transformation. Ottman Beirouk se fournit également auprès de la ferme d'Yves de Fromentel.

Route départementale 62, à Sigy. Tél. : 09 88 28 41 77 - fermedesigy.fr
Ouvert du lundi au samedi de 8 h à 12 h 30 et 14 h à 18 h 30 et
dimanche de 10 h 30 à 12 h 30 et 14 h 30 à 18 h 30.

la Brasserie Rabourdin de Courpalay

La star du Salon, c'est aussi la bière. Primée cette année dans la catégorie bières blonde au concours général agricole, la Brasserie Rabourdin de Courpalay a vu le jour il y a 17 ans pour compléter l'agriculture céréalière.

« Mes parents ont décidé d'utiliser l'orge produit de la ferme pour produire des bières, explique Hubert Rabourdin. La brasserie produit trois gammes de bière : la bière de brie (brassée 100 % pur malt), pour les détaillants, la bière briarde pour la grande distribution et une 3e gamme nommée Serrano, qui fait son apparition cette année pour fournir les CHR (cafés, hôtels, restaurant).

« Nous proposons cette 3e variété à la pression pour les restaurateurs », précise Hubert Rabourdin, ajoutant que la « Briarde » va aussi s'enrichir avec l'ajout d'une IPA (India Pale Ale), une bière plus houblonnée et avec une bière de saison.

« On est dans l'innovation », ajoute le producteur, qui confie avoir perdu 65 % de chiffre d'affaires avec les intempéries de 2016. « La diversification de nos activités (l'activité de brasseur) a peut-être permis de faire tenir la structure », poursuit Hubert Rabourdin, qui précise que la diversification n'est pas accessible à tout le monde et demande beaucoup d'investissement, de prise de risques et de travail.

Et le brasseur d'ajouter « Mais si la proximité avec une zone urbaine le permet, l'agriculteur à tout intérêt à diversifier ses activités. Nous sommes une TPE de sept personnes qui embauche, c'est assez rare pour une exploitation agricole. Et c'est ce modèle-là qui crée le plus d'emploi, il faudrait que les Pouvoirs publics l'entendent ».

22 rue Lafayette, Courpalay. Tél. : 01 64 25 76 05 - rabourdin@biere-de-brie.com - www.biere-de-brie.com

La Confrérie intronise deux impétrants

Sur l'air de la chanson Sacré Charlemagne, le grand chambellan de Confrérie du brie de Meaux, Daniel Troublé, a accueilli deux nouveaux membres lors d'un Chapitre exceptionnel tenu près des stands de la région Île-de-France. Les chevaliers Anne Cabrit et Alain Darodi ont ainsi été chargés par le Grand conseil de l'ordre de promouvoir « ce fromage presque deux fois millénaire », en France et au-delà.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?