AccueilTerritoiresInfos régionLa Seine-et-Marne, grande consommatrice d’électricité
Énergie

La Seine-et-Marne, grande consommatrice d’électricité

Selon une récente étude du site Upenergie.com, notre département se situe au-dessus de la moyenne nationale par habitant.
La Seine-et-Marne, grande consommatrice d’électricité
© Adobe Stock

TerritoiresInfos région Publié le ,

Depuis le début de la guerre en Ukraine et la flambée des prix de l’énergie qu’elle engendre, le sujet est devenu… électrique. En France, l’électricité représente 25 % de la consommation énergétique. Elle s’élève à 2 223 kWh par habitant et par an. Si l’on en croit l’étude récemment publiée par Upenergie.com, la Seine-et-Marne figure parmi les mauvais élèves franciliens et se situe au-dessus de la moyenne nationale (entre 2 500 et 3 000 kWh).

En revanche, dans le classement national des villes de plus de 50 000 habitants, Meaux (ville la plus peuplée du département avec 55 750 personnes) se classe 46e avec 1 770 kWh consommés par an. Un rang honorable pour la commune meldoise qui fait beaucoup mieux que la moyenne départementale. Les trois plus grandes consommatrices sont Aix-en-Provence, Bordeaux et Nice, villes pourtant confrontées à des hivers doux. Mais il faut surtout tenir compte des étés chauds avec le recours accru à la climatisation ou la ventilation. A contrario, les villes où l’on consomme le moins d’électricité sont Saint-Étienne, Rennes et Mulhouse, endroits pourtant réputés froids ou humides.

En réalité, la consommation électrique est la conséquence de multiples facteurs. Eau chaude, appareils électroménagers et système de climatisation font également gonfler la facture. Le chauffage reste cependant un poste de dépenses important et selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), il représente même 60 % de la consommation électrique en France. Pour comprendre ces différences de consommation, il faut aussi prendre en compte les écarts d’isolation des logements. Dans certains départements, les habitants ont ainsi davantage bénéficié d’aides publiques, du type “MaPrimeRénov”) pour faire isoler leur maison, ce qui fait mécaniquement baisser la facture.

Dans le futur, il est à prévoir une part plus importante de l’électricité dans notre consommation au détriment des énergies fossiles (fioul, gaz, charbon…). Anticiper un accroissement de la consommation et donc de la production d’électricité va devenir une obligation.

https://www.upenergie.com/marche-energie-infographie-consommation-par-habitant-et-par-ville-delectricite-en-france/

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 juillet 2022

Journal du02 juillet 2022

Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?