AccueilLoisirs & CultureThéâtre impérial de Fontainebleau : Abu Dhabi finance les derniers travaux

Théâtre impérial de Fontainebleau : Abu Dhabi finance les derniers travaux

Avec un nouveau don de cinq millions d'euros, Abu Dhabi permet le lancement de la seconde phase de rénovation du théâtre de Napoléon III.
Théâtre impérial de Fontainebleau : Abu Dhabi finance les derniers travaux
© Flammarion / Eric Sander - Le théâtre impérial de Fontainebleau.

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

Le théâtre impérial de Fontainebleau, autrement nommé Théâtre Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, va bénéficier, pour finaliser ses travaux de restauration, d'un second versement à hauteur de cinq millions d'euros.

Cette phase finale doit débuter en juin et concernera les salons des niveaux supérieurs, les machineries, ainsi que la scène sur laquelle est conservé l'un des plus importants ensemble de décors de théâtre de cette époque existant en France.

Ce don, alloué par le Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats arabes unis, intervient conformément à la convention passée entre la France et le gouvernement d'Abu Dhabi en 2007, à l'occasion de la signature de l'accord prévoyant la réalisation du musée universel du Louvre Abu Dhabi.

La première phase, achevée en avril 2014, a permis de restaurer la salle de spectacle. Au printemps 2019, le public pourra ainsi découvrir l'intégralité de ce chef-d'œuvre de l'architecture du Second Empire conçu par Hector Lefuel pour le couple impérial entre 1853 et 1856.

À l'issue de sa restauration, le théâtre Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan constituera un espace muséographique unique dédié aux arts de la scène et aux arts décoratifs du Second Empire.

La visite du théâtre sera maintenue durant les travaux.

Un peu d'histoire

Le théâtre fut aménagé à la demande de Napoléon III, entre 1853 et 1856, par l'architecte Hector Lefuel afin de remplacer l'ancienne Comédie, construite au XVIIIe siècle dans l'aile de la Belle cheminée, qui ne donnait plus satisfaction. Le choix se porta naturellement sur une partie inachevée du château, la moitié occidentale de « l'aile neuve des Princes », aujourd'hui dénommée aile Louis XV. Hector Lefuel y fit construire une salle moderne de 400 places dotée de tous les services attenants : vestibules, dégagements, escalier, salons, scène, locaux dédiés aux acteurs, machinistes et musiciens… Elle comporte quatre niveaux distincts, selon la hiérarchie sociale imposée à l'époque.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?