La Région s'engage avec l'État pour l'avenir francilien

le - - Territoires - Infos région

La Région s'engage avec l'État pour l'avenir francilien
© Région Ile-de-France - Jean-Michel Baylet, Bernard Cazeneuve, Valérie Pécresse et Jean-François Carenco.

Un avenant au Contrat de plan État-Région 2015-2020 a été signé ce 7 février. Il implique une revue à la hausse des engagements, pour accélérer les projets en matière de transports, d'enseignement supérieur et d'aménagement.

Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet, et la présidente du Conseil régional d'Île-de-France, Valérie Pécresse, ont signé ce 7 février, en présence du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris, Jean-François Carenco, un avenant au Contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020 pour la région Île-de-France. Le Contrat de plan fixe les grandes priorités d'investissement en Île-de-France d'ici à 2020 et les financements que l'État et la Région s'engagent à y consacrer, avec la contribution des collectivités locales et des opérateurs compétents.

Ces investissements ont permis de démarrer de nombreux projets essentiellement focalisés sur des domaines prioritaires pour les Franciliens : transports, enseignement supérieur et vie étudiante, transition écologique et aménagement durable. Ils s'inscrivent au cœur de la dynamique du Grand Paris.

Pour l'enseignement supérieur et la recherche, secteur prioritaire de cette révision du Contrat de plan, la Région a procédé, avec l'accord de l'État et en concertation avec les établissements concernés, à un rééquilibrage territorial de ses crédits au bénéfice des communautés d'universités. Ainsi, à Paris Est, Cité Descartes, Melun en Seine-et-Marne et Paris Seine (95) ce redéploiement se fera dans le respect de l'équilibre financier des projets en cours.

Le Contrat de plan 2015-2020 pour l'Île-de-France représente désormais un montant d'investissements de l'État et de la Région de 7,4 milliards d'euros, dont 4,4 milliards d'euros pour la Région et 3 milliards d'euros pour l'État. Dans cette enveloppe, 5,3 milliards d'euros seront consacrés aux transports.

L'État et la Région ont notamment décidé d'augmenter de 30 millions d'euros chacun leur investissement pour le réseau routier francilien, afin d'apporter des réponses appropriées à la congestion qui génère perte de temps et pollution ; cet investissement supplémentaire permettra la réalisation d'opérations structurantes pour la fluidité du trafic comme le contournement routier de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle par l'est.




Anne MOREAUX
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide