AccueilArt de vivreLoisirs & CultureLa petite soldate américaine : un conte sans fée mais avec moralité

La petite soldate américaine : un conte sans fée mais avec moralité

Inspiré par la photo qui a fait le tour du web d'une geôlière américaine tenant en laisse un prisonnier à Bagdad, Jean Michel Rabeux écrit et met en scène un spectacle coup de poing, en tension entre la violence de la guerre et la douceur des standards musicaux américains. A voir dimanche 26 juin au Château de Blandy-les-Tours.
La petite soldate américaine : un conte sans fée mais avec moralité
© Ronan Thenadey - Corinne Cicolari joue La petite soldate américaine de Jean-Michel Rabeux.

Art de vivreLoisirs & Culture Publié le ,

« C’est l’histoire d’une petite soldate américaine qui chante très bien les belles chansons américaines. Mais un jour, hop, elle perd sa voix. Elle part à la guerre, et en faisant les horreurs de la guerre, hop, elle retrouve sa voix. Elle est contente, alors elle chante sans s’arrêter. Mais à trop vouloir chanter, elle est attrapée par ses victimes, et elle passe un sale quart d’heure, et puis elle est attrapée par ses chefs et ils la condamnent à mort, non pas parce qu’elle a fait les horreurs que la guerre lui demandait, mais parce qu’elle les a photographiées et que le monde entier les a vues de trop près. Alors elle chante. Hop. […] »

Jean-Michel Rabeux

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?