Fermer la publicité
Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

La passion et l'excellence des Compagnons saluées à Champs-sur-Marne

le - - Territoires - Collectivité

La passion et l'excellence des Compagnons saluées à Champs-sur-Marne
© MSM - La ministre du travail auprès de la classe de réfugiés couvreurs et de leurs formateurs.

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a inauguré dernièrement la maison des Compagnons du devoir de Champs-sur-Marne, première à s'être installée dans une cité universitaire.

« Et vous, d'où venez vous ? » Après la traditionnelle découpe de ruban et le dépôt d'une plaque d'inauguration, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, est notamment allée à la rencontre de jeunes réfugiés formés au métier de couvreur par les Compagnons. Une opération jugée « intéressante » par la ministre, qui a souligné les « grandes épreuves » auxquelles ont été confrontés ces jeunes. « Ils veulent aujourd'hui être fiers de gagner leur vie et vont contribuer à enrichir la grande Histoire de la France qui s'est construite de cette manière », a-t-elle tenu à souligner, après avoir reçu de leur part deux cœurs d'ardoise.

« Il s'agit d'une fonction très demandée. Ces jeunes développent des compétences dans un métier du bâtiment porteur d'avenir et ont affiné leur connaissance du français en cours ou entre eux, puisqu'ils sont issus de pays et de langues différentes », relate Stéphanie Ceppo, chef de projet formation continue chez les Compagnons du devoir. Qu'ils soient Afghans, Érythréens ou encore Soudanais, les trois quarts d'entre eux trouveront un travail à l'issue de leur formation de couvreur.

1 200 m² d'ateliers

Installée au sein de la cité universitaire Descartes depuis septembre dernier et réalisée par Résidences sociales de France, cette maison des Compagnons est composée de 1 200 m² d'ateliers, de 69 logements et d'un centre de formation professionnelle par alternance. Sur les 90 lits attribués, deux tiers sont réservés aux jeunes du Tour de France et un tiers aux apprentis présents deux semaines sur six.

L'ouverture et la coopération des Compagnons, saluées par la ministre, se traduiront également par le développement de nombreux projets interécoles et intermétiers, dont un partenariat avec l'École nationale supérieure d'architecture Paris-Malaquais. Outre une classe de réfugiés, elle accueille des jeunes, du CAP au master, formés en boulangerie, pâtisserie ou encore menuiserie et formera dès septembre prochain aux métiers de plâtrier, staffeur et carreleur. Un pôle d'excellence BTP second œuvre, accueillant conférences et rencontres, sera par la suite implanté.

Les Compagnons de Champs-sur-Marne vont également expérimenter l'Apprentissage par immersion en entreprise (Appie). Cette nouvelle façon d'appréhender la formation initiale remet l'entreprise au centre et valorise la place du maître d'apprentissage comme acteur majeur de la transmission. « J'ai vu ici de la passion, de l'excellence, de la coopération entre l'entreprise, la maison et le maître d'apprentissage », a loué Muriel Pénicaud.

Enfin, justifiant la réforme de l'apprentissage lancée par le Gouvernement, l'ancienne DRH de Danone a rappelé que seulement 7 % des jeunes Français accèdent aujourd'hui à la filière contre 15 % en Europe, tandis que 1,3 million d'entre eux ne sont ni en emploi ni en formation ni en apprentissage. « Une large partie de nos jeunes ne parvient pas à se projeter. C'est une grande cause nationale sur laquelle nous appelons les partenaires sociaux et les régions à se mobiliser », a conclu la ministre du Travail.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'annonces légales, judiciaires de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer