AccueilÉconomieVie des entreprisesLa future bioraffinerie de Grandpuits produira de l’hydrogène
Énergie

La future bioraffinerie de Grandpuits produira de l’hydrogène

TotalEnergies et Air Liquide vont valoriser de l’hydrogène renouvelable et bas carbone sur la plateforme “zéro pétrole“ de Grandpuits.
130 millions d’euros pour construire et exploiter une nouvelle unité de production d’hydrogène à Grandpuits-Bailly-Carrois.
© DR - 130 millions d’euros pour construire et exploiter une nouvelle unité de production d’hydrogène à Grandpuits-Bailly-Carrois.

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Dans le cadre d’un contrat signé avec TotalEnergies, Air Liquide va investir plus de 130 millions d’euros pour construire et exploiter une nouvelle unité de production d’hydrogène à Grandpuits-Bailly-Carrois. Cette unité utilisera en partie des biogaz issus de la bioraffinerie construite par TotalEnergies, et sera équipée de la technologie Cryocap TM de captage de CO2 d’Air Liquide. Ces innovations permettront d’éviter l’émission de 150 000 tonnes de CO2 et de le réutiliser dans des applications agro-alimentaires et industrielles. La future bioraffinerie de Grandpuits utilisera cet hydrogène pour produire du carburant aérien durable, le Sustainable Aviation Fuel (SAF), produit à partirde déchets et de résidus issus de l’économie circulaire (graisses animales, huiles de cuisson usagées…), ainsi que du carburant de synthèse (le “e-jet”).

Ce projet s’inscrit dans une démarche de développement durable et d’économie circulaire. En effet, la nouvelle unité de production d’hydrogène, d’une capacité de plus de 20 000 tonnes par an, permettra notamment de produire de l’hydrogène en partie renouvelable grâce au recyclage du biogaz résiduel issu de la bioraffinerie de Grandpuits en remplacement du gaz naturel traditionnellement utilisé. Cet hydrogène pourra également servir les besoins de la mobilité durable en Île-de-France.

Un coût total de plus de 500 millions d’euros

« Notre ambition est de décarboner 100 % de l’hydrogène consommé dans nos raffineries européennes à horizon 2030, dont celle de Grandpuits », affirme Bernard Pinatel, directeur général de la branche raffinage-chimie chez TotalEnergies.« Ce projet illustre la capacité d’Air Liquide à travailler avec ses clients sur des solutions sur mesure pour les aider à lutter contre le réchauffement climatique. Il constitue un nouvel exemple du rôle clé que l’hydrogène est appelé à jouer pour réussir la transition énergétique », indique, pour sa part,Pascal Vinet, membre du comité exécutif d'Air Liquide.

Mise en service en 1966, l’usine de Grandpuits-Bailly-Carrois a longtemps été l’unique raffinerie francilienne. Le projet de reconversion, lancé en 2020 par TotalEnergies, s’inscrit dans l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050.Le coût total de ce projet “zéropétrole“ est estimé à plus de 500 millions d’euros. Les nouvelles unités devraient être opérationnelles en 2025.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?