AccueilVie des entreprisesLa ferme de la tessonnerie recolte ses premiers fruits

La ferme de la tessonnerie recolte ses premiers fruits

Décidé à transformer son exploitation en agriculture biologique et à fédérer les énergies, un jeune couple de Voinsles vient d'être récompensé de ses efforts. Un premier pas encourageant.
La ferme de la tessonnerie recolte ses premiers fruits
@ DR

ÉconomieVie des entreprises Publié le ,

Le pari est osé, mais jusqu'ici, tout va bien. Le 13 novembre dernier, la ferme de la Tessonnerie (située à 30 km de Provins) a même remporté le prix “ conversion vers une agriculture labellisée ” du concours ” Agriculteurs d'Avenir” (280 candidats au départ). Les heureux lauréats ont également raflé le prix “ Coup de cœur ” du jury avec, en prime, un chèque de 10 000 €.

Un an et demi auparavant, Anne-Charlotte Beaugrand et son mari Sylvain se lançaient pourtant dans l'inconnu. Trentenaires bien installés dans leur vie professionnelle et parents de deux bambins, ils décident de racheter la ferme familiale du père d'Anne-Charlotte, fraîchement retraité. « Le changement de vie a été total, affirme-t-elle. Si la ferme n'avait pas appartenu à mon père, je ne l'aurais pas fait. Sa connaissance des parcelles m'est très précieuse. C'est mon directeur technique des opérations . » « C'est le projet d'une vie avec des challenges gigantesques, ajoute son conjoint. On navigue à vue et on va apprendre en se trompant . »

Le projet comporte deux phases. D'abord, un site de production agricole avec la reconversion des 150 hectares de cultures céréalières en agriculture biologique, première étape vers une agriculture dite ” régénératrice ”. Ensuite, un pôle agro-pédagogique pouvant accueillir des porteurs de projets partageant des valeurs communes et développant leur activité de manière autonome. « Transmettre ses connaissances a une vraie résonnance pour nous, insiste Anne-Charlotte. Cela peut être un élément moteur. »

À terme, les productions agricoles, brutes ou transformées, seront destinées au circuit court local et régional (Amap, magasins bio, épiceries et restaurants). Quant au volet mutualiste, pédagogique et collaboratif du projet, il fera appel aux principes de l'économie circulaire et de l'ingénierie écologique et utilisera les énergies renouvelables. Bref, ce “ showroom ”à ciel ouvert doit permettre à la ferme de la Tessonnerie de devenir un site vitrine des pratiques agricoles et agroalimentaires responsables.

En attendant, Anne-Charlotte et Sylvain (qui souhaitent miser aussi sur l'agro-foresterie) vont continuer de bénéficier du soutien de la mairie de Voinsles, de la Chambre d'agriculture et du Groupement d'agriculteurs bio (GAB), de solides alliés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?