AccueilActualitéSociétéLa Cpam et la Caf proposent des services en commun
Social

La Cpam et la Caf proposent des services en commun

La Caisse primaire d’assurance maladie et la Caisse des allocations familiales de Seine-et-Marne ont choisi de s’associer pour accompagner leurs usagers.
La Cpam et la Caf de Seine-et-Marne ont décidé d’unir leurs efforts.
© Adobe Stock - La Cpam et la Caf de Seine-et-Marne ont décidé d’unir leurs efforts.

ActualitéSociété Publié le ,

Confrontés à des événements de la vie, certains publics (jeunes, personnes en situation de précarité ou jeunes parents) peuvent bénéficier de ce rapprochement entre les deux services publics.

Arrivée d’un enfant. En plus des informations sur leur site respectif (monenfant.fr et ameli.fr), la Cpam et la Caf proposent aux futurs parents des webinaires dédiés au congé maternité, aux examens de santé, aux solutions de garde, aux allocations familiales ou aux activités à faire avec un jeune enfant. Chaque mois, une vingtaine de parents se saisissent de cette invitation adressée automatiquement à environ 600 destinataires.

Perte d’un conjoint ou d’un enfant. En 2021, 363 familles allocataires de la Caf 77 ont vécu une telle épreuve. Afin d’éviter qu’elles aient à effectuer elles-mêmes de multiples démarches, les travailleurs sociaux de la Caf, informés par l’état-civil, les contactent pour leur proposer un soutien psychologique. Ils les orientent vers des associations ou des groupes de parole et planifient aussi un rendez-vous dans les locaux de la Caf ou en visioconférence. Un conseiller de chaque organisme y participe. Il met à jour les dossiers administratifs et permet à la famille d’obtenir des aides financières (capital décès, complémentaire santé solidaire, allocation de soutien familial, frais d’obsèques). Expérimentée à Nemours, puis à Chelles en 2021, cette offre conjointe a été généralisée à l’ensemble du département en avril dernier. 19 familles en ont bénéficié.

Ouverture d’un nouveau droit. La Caf et la Cpam s’attachent à faciliter l’information des usagers sur leurs autres droits. Ainsi, lorsqu’un allocataire commence à percevoir le revenu de solidarité active (RSA) ou la prime d’activité versée par la Caf, il est également informé de la possibilité de bénéficier de la complémentaire santé solidaire en se rapprochant de la Cpam. De même, quand un enfant souffre d’une maladie grave reconnue par la Cpam, ses parents peuvent percevoir l’allocation de présence parentale versée par la Caf pour pouvoir rester auprès de lui lors de son hospitalisation. Ce travail étroit et régulier permet d’améliorer l’accès aux droits des familles.

La Caf 77 gère les prestations familiales et sociales de 267 515allocataires (dont 51 300 enfants âgés de zéro à trois ans), tandis que la Cpam 77 verse trois milliards d’euros de prestations à 1 427 790 assurés.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?