Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

La CCI Seine-et-Marne fait son bilan 2018

le - - Actualité - Grand témoin

La CCI Seine-et-Marne fait son bilan 2018
@ DR

En 2018, la Chambre a entièrement réaménagé son siège social, pour proposer une nouvelle offre de services, notamment centrée sur le numérique. Fait particulièrement marquant en 2018, la CCI a inauguré avec ses partenaires la Maison de l'entreprise innovante, conçue pour accueillir les entreprises de la Cité Descartes. Aussi, afin de s'adapter aux changements actuels, elle a recentré son projet de mandature autour de deux axes : le développement des entreprises et des territoires et la représentation et la défense du monde économique de Seine-et-Marne.

Si la CCI Seine-et-Marne s'est attachée en 2018 à mieux accompagner entreprises et territoires seine-et-marnais, elle a aussi entièrement réaménagé le hall d'accueil de son siège social. Elle avait en effet, depuis son installation à Serris (au 1 avenue Johannes Gutenberg), cultivé l'ambition de faire évoluer ce grand espace. Ses objectifs ?
Le rendre plus convivial pour les visiteurs et lui donner une identité plus affirmée. C'est donc l'an dernier que ce projet a pu voir le jour, avec la pose d'une signalétique CCI associée à des espaces de travail interactifs de la marque régionale “Openspot by lesdigiteurs”. La Chambre a notamment mis en place un espace de travail unique en Île-de-France sous ce label ; un espace connecté aux outils du web et doté de la solution “Klaxoon” pour animer des ateliers et des réflexions sur un mode collaboratif.

Grâce à cet aménagement complet, la CCI peut désormais proposer une nouvelle offre de services pour les porteurs de projets, les créateurs, les jeunes entreprises, les commerçants et les TPE sur son territoire. Dans le cadre de son accompagnement des entreprises à la transition numérique, elle propose aussi des espaces de proximité pouvant être utilisés pour des démonstrations de produits ou de services, des rendez-vous personnalisés, des ateliers numériques, du réseautage, de l'évènementiel, des séminaires, ou encore des formations.

Un projet de mandature recentré

« Une CCI ambitieuse, innovante, initiatrice d'idées, ouverte et utile ». C'est sur ce leitmotiv que la mandature 2016-2021 s'est mobilisée, la CCI souhaitant s'adapter à son environnement et se réinventer afin de répondre aux challenges actuels. «  Nous demeurons toujours inquiets quant à notre propre équilibre financier, soumis ces dernières années à des arbitrages budgétaires successifs », indiquait notamment le président de la CCI, Jean-Robert Jacquemard, dans une interview publiée dans le numéro 19 du Moniteur de Seine-et-Marne.

Pour demeurer pleinement actrice du changement, la CCI a recentré son projet de mandature autour de deux axes stratégiques prioritaires. Le premier concerne le développement des entreprises et des territoires, le second la représentation et la défense du monde économique seine-et-marnais.


1er village de l'apprentissage, co-organisé par le CFA Utec de la CCI et la Mission emploi insertion Melun Val de Seine (MEI-MVS)

La CCI au cœur des territoires

Concernant les territoires, la CCI a signé six conventions-cadres en tant que « partenaire local », afin d'accompagner les villes seine-et-marnaises sélectionnées dans le cadre du programme “Cœur de Ville”. Le Gouvernement a en effet lancé en 2018 ce dispositif visant à améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et à conforter le rôle moteur de ces dernières dans le développement des territoires. Dans le département, les villes d'Avon-Fontainebleau, Nemours, Meaux, Coulommiers, Montereau et Melun ont été retenues par les initiateurs du programme. Cette action est menée en interconsularité, la Chambre de métiers et de l'artisanat de Seine-et-Marne s'étant engagée, avec la CCI, à mobiliser les moyens humains et techniques nécessaires pour accompagner les collectivités dans sa mise en œuvre.

Toujours concernant le développement des entreprises et des territoires, la CCI a souhaité faire du CFA Utec un moteur de la formation pour le département. Les chiffres ne démentent pas cette volonté : 43 % des apprentis étudiant dans les CFA seine-et-marnais sont formés par les Chambres consulaires. Le CFA Utec a accueilli 2 028 jeunes à la rentrée pour 1 500 entreprises partenaires. Les quatre sites du département dispensent 49 formations de niveau CAP à Bac + 5 dans trois filières : hôtellerie-restauration-tourisme ; commerce-services-comptabilité-gestion ;
informatique et technologies numériques. Le taux de réussite aux examens atteint 85 %, tandis que le taux d'insertion professionnelle six mois après la sortie de l'Utec est de 82 %.

Se voulant acteur de la réforme de la formation, le CFA Utec a invité en décembre 2018, avec la CCI, Alain Druelles, conseiller à la formation professionnelle et à l'apprentissage auprès de Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Le spécialiste a pu expliquer et présenter les enjeux de la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel, dans le cadre d'une table-ronde rassemblant les principaux acteurs territoriaux de l'apprentissage (CFA, apprentis, OPCA), lesquels se sont exprimés sur leurs attentes et leurs interrogations quant à la mise en œuvre de la réforme.

La Place des Métiers, basée à Emerainville, a de son côté accueilli 12 000 visiteurs en 2018. Cet espace vise à aider les jeunes dans leur choix d'orientation, mais pas seulement. Il épaule aussi les salariés ou les demandeurs d'emploi lorsqu'ils souhaitent changer d'orientation.

La Nuit de l'Orientation, événement phare de la Place des Métiers, a réuni 1 915 personnes. Quelque 90 interventions ont eu lieu auprès des établissements scolaires et des familles. Dans la même veine, la CCI a constaté le succès grandissant de la Semaine de l'Industrie, qui pour sa 8e édition en Seine-et-Marne a enregistré 4 500 participants et a vu 85 entreprises ouvrir leurs portes aux jeunes.


Maison de l'entreprise innovante

L'aide aux entreprises toujours présente

Toujours concernant le développement des entreprises et des territoires, la CCI a poursuivi son action concernant l'aide à la création d'entreprise (1 578 participants informés), la responsabilité sociétale (369 entreprises accompagnées dans le secteur du développement durable et du respect de l'environnement), l'aide à la digitalisation (137 participants formés à la transition digitale par Google) ou encore l'aide au développement des entreprises à l'international (192 entreprises accompagnées à l'international).

L'année 2018 a aussi été marquée par l'inauguration officielle de la MEI (Maison de l'entreprise innovante) à Champs-sur-Marne. La structure, montée en partenariat avec la Communauté d'agglomération de Paris-Vallée de la Marne, a pour vocation d'accueillir et d'accompagner les entreprises innovantes de la Cité Descartes. Elle est composée d'un fablab, d'un incubateur, d'une pépinière ainsi que d'un hôtel d'entreprises. Par ailleurs, la CCI et ses partenaires proposent chaque mois un ensemble d'ateliers et de moments conviviaux. Y sont associés les entreprises de la MEI et les acteurs de la Cité Descartes.


la “Nuit de l'orientation” a réuni près de 2000 personnes

Les zones d'activités économiques passées au crible

Le deuxième axe prioritaire de la mandature a été la représentation et la défense du monde économique. Ainsi, la CCI a affiné sa connaissance du territoire grâce à son observatoire des zones d'activités économiques qui est intervenu pour la Communauté d'agglomération de Marne-et-Gondoire et de la Communauté de communes de Plaines-et-Monts-de-France. Elle a aussi apporté ses contributions à 55 plans d'occupation des sols et/ou plans locaux d'urbanisme ainsi qu'à six schémas de cohérence territoriale, visant à faire valoir les intérêts des entreprises dans les projets d'aménagement et de développement des territoires.

Parallèlement, dans le cadre des concertations initiées par le préfet de la Région Île-de-France autour du projet de Charles de Gaulle Express, la CCI Seine-et-Marne a rédigé une contribution relative au projet de terminal 4 de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle. La Chambre défend le projet de métro, estimant qu'il est fondamental pour la desserte du futur terminal 4 de l'aéroport et jugeant qu'il est vital pour l'évolution de la plateforme aéroportuaire. En 2018, la CCI a aussi représenté les intérêts du monde économique au sein de 53 organismes extérieurs (tourisme, création d'entreprise, développement économique et aménagements).

Les actions en chiffres

50 études, diagnostics, mises en place de tableaux de bord, observatoires... signés avec les collectivités seine-et-marnaises et les entreprises du territoire sur les thématiques du commerce, du commerce rural, du développement économique et touristique.

Le lancement d'une démarche d'ingénierie territoriale sur le territoire de Paris-Villaroche

Des opérations de mécénat territorial :

• 30 porteurs de projet mécénat accompagnés.

• Plus de 250 participants aux événements.

• 33 acteurs locaux du secteur public accompagnés.

La CCI a aussi souhaité marquer son implication en faveur des acteurs du commerce et du tourisme :

• 122 porteurs de projets accompagnés.

• 610 entreprises accompagnées.

• 838 entreprises sensibilisées.

• Observatoire des comportements et des lieux d'achats (Ocla) (enquête en 2018 auprès des consommateurs sur leurs habitudes de consommation).

Jean-Robert Jacquemard engage une « grande réflexion »

« Soucieuse de son empreinte économique, notre CCI concentre ses forces et son énergie sur des activités à forte valeur ajoutée, génératrices de croissance : orientation et formation, création et développement des entreprises, attractivité des territoires, défense des intérêts de l'entrepreneuriat », souligne Jean-Robert Jacquemard. « Nous croyons et sommes convaincus de l'impact de nos activités sur l'économie seine-et-marnaise, et c'est pour cela que nous nous battons au quotidien ».

« Avec nos élus et nos collaborateurs, nous avons ainsi engagé une grande réflexion qui va nous conduire au renouvellement de notre modèle économique, afin de mieux servir nos entreprises et nos territoires. Nous voulons continuer à construire l'avenir, à travers de nouvelles initiatives de proximité et des partenariats créatifs et actifs avec les acteurs locaux ».




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer