Fermer la publicité
Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

La Bourgogne à l'honneur Aux caves de la Côte-d'Or

le - - Art de vivre - Gastronomie

La Bourgogne à l'honneur Aux caves de la Côte-d'Or
© MSM - Arnaud Laguette propose des cours d'oenologie une à deux fois par mois.

Arnaud Laguette, gérant de cette cave melunaise depuis 2007, propose, outre des cours d'œnologie, un service location de cave et des enchères inversées sur certains produits.

Hébergeant autrefois une épicerie fine, l'établissement s'est progressivement mué en une cave traditionnelle abritant quelque 2 500 références. En 1959, un propriétaire bourguignon réoriente les produits proposés par la maison, pour constituer une cave à vin à part entière. Claude Josse, autre acteur important pour le lieu, reprend la cave en 1975 et l'agrandit, lui donnant sa dimension actuelle.

Un héritage qu'Arnaud Laguette, l'actuel gérant, a continué de faire prospérer dès les années 2000, avant de devenir gérant en 2007. « Il s'agit de l'une des dernières caves indépendantes françaises. Nos vins vieillissent dans de vraies conditions de cave », confie-t-il, précisant qu'une trentaine d'établissements seulement en France procède de la sorte. « Aux caves de la Côte-dOr » s'efforce de travailler directement avec des vignerons. Tous les vins sont achetés sur dégustation, pendant les salons ou des balades sur le terrain.

« Nous dégustons à l'aveugle la plupart du temps, il ne faut pas se limiter à telle ou telle appellation », précise le caviste. Héritage oblige, la cave centenaire, allant jusqu'à six mètres de profondeur, fait la part belle aux bourgognes, abritant plus de 300 références de la région. Tous les vignobles sont représentés, avec quelques vins étrangers. S'agissant des spiritueux, on trouve notamment deux grands rayons dédiés aux whiskies et aux rhums. Les vins bio s'y trouvent également, même si Arnaud Laguette ne fait pas de ce label un gage de qualité. « Certains vignerons n'ont pas une once de produit chimique dans leur vin et ne cherchent pas à le revendiquer à travers un label. Je suis 100 % prêt à les représenter », explique-t-il.

Une philosophie que cet amoureux des vins transmet, notamment à travers des cours d'œnologie, dispensés une à deux fois par mois et les événements appelés « divignements », consistant en une dégustation autour d'un concert ou d'une pièce de théâtre.

La sélection du moment

En ce début d'automne, Arnaud Laguette suggère un Clos Roussely, en Sauvignon, 2016. « C'est un vin sec très fruité, certifié bio, qui s'accorde bien avec les charcuteries et les fromages. La fête du brie de Melun arrivant à grands pas, un Château Labastidié, 2010, vin avec une « forme très fondue et assez complexe » sera apprécié (compter moins de 10 euros).

Si l'on opte pour un vin « en sa phase de plénitude, plus fondu », on appréciera le Château de Lussac rouge 2010 - Saint-Émilion, un « vin magnifiquement charnu, un pinot noir très généreux sur les fruits ».

19 rue Paul-Doumer, face à la mairie de Melun. Ouvert du mardi au samedi. www.cavesdelacotedor.fr.




Quentin CLAUZON
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Moniteur de Seine-et-Marne Journal d'information et d'annonces légales de Seine-et-Marne

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer