AccueilInfos régionL'ONF au chevet du massif de Fontainebleau

L'ONF au chevet du massif de Fontainebleau

Plusieurs millions de visiteurs fréquentent le massif de Fontainebleau. Certains sites sont touchés par une érosion galopante. Limiter ce phénomène n'est pas chose aisée. Pour cela, l'ONF (Office national des forêts) restaure les sentiers et sites d'escalade érodés présentant un danger pour le public.
L'ONF au chevet du massif de Fontainebleau

TerritoiresInfos région Publié le ,

Sous l'effet du temps, l'érosion naturelle a dégradé ces zones pentues et sableuses. La forte fréquentation du public est venue l'accentuer en retirant la végétation qui ne retient plus le sol. Instables, certains passages et blocs de grès deviennent très dangereux, conduisant l'ONF à intervenir.

Aussi, deux grands chantiers ont démarré sur le massif de Fontainebleau sur les sites d'escalade du 91.1 situé à Noisy-sur-École (photo) et sur le sentier bleu Denecourt n° 8 sur la commune de Fontainebleau. Les travaux vont restituer l'aspect originel des sites et canaliser le public tout en sécurisant les passages très érodés.

Les équipes de l'agence Travaux de l'ONF de Fontainebleau réalisent divers aménagements pour protéger le milieu naturel contre l'érosion : installation de traverses en bois pour ralentir le déplacement du sable ; réalisation de marches à l'aide d'écales de grès stabilisant le sol dans les pentes très abruptes ; consolidation des blocs instables avec du sable pour éviter leur déchaussement ; fermeture à certains endroits avec de la ganivelle pour que la végétation reprenne ses droits.

Le coût de cette opération, financée par la région Île-de-France, le Conseil départemental de Seine-et-Marne et l'ONF, s'élève à environ 20 000 euros. Les interventions s'étaleront sur plusieurs semaines et se termineront fin novembre.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?