AccueilTerritoiresInfos régionL'OGIF réhabilite 160 logements intermédiaires à Champigny-sur-Marne

L'OGIF réhabilite 160 logements intermédiaires à Champigny-sur-Marne

En présence de Dominique Adenot, maire de Champigny-sur-Marne, l'OGIF, filiale d'Action Logement et spécialiste du logement intermédiaire, a inauguré la réhabilitation de 160 logements des Résidences Quai Lucie et La Fontaine et Île d'Amour, à Champigny.
L'OGIF réhabilite 160 logements intermédiaires à Champigny-sur-Marne
© Frédéric Achdou - Résidence Quai Lucie à Champigny-sur-Marne toute rénovée.

TerritoiresInfos région Publié le ,

Cette opération d'envergure, en milieu occupé, a permis de moderniser un patrimoine datant de 1958 tout en améliorant sa performance énergétique.

Des travaux ambitieux et complets

La réhabilitation de ce patrimoine composé de trois bâtiments (RdC + 4), a porté sur tous les lieux de vie : des appartements en passant par les parties communes jusqu'aux espaces extérieurs.

- Les parties privatives : réfection des salles de bain, des WC et des cuisines, reprise des peintures et pose d'un nouveau revêtement au sol dans les pièces humides, etc.

-Les parties communes et les équipements techniques : ravalement des façades avec isolation thermique par
l'extérieur, réfection de
l'étanchéité des chéneaux et des peintures des boxes, installation d'une production collective d'eau chaude sanitaire en remplacement des chauffe-bains existants, pose de compteurs individuels d'eau froide et d'eau chaude sanitaire, création d'un système de VMC, etc.

- Les espaces extérieurs : mise en place d'un contrôle d'accès par portails coulissants motorisés, construction de locaux de stockage des ordures ménagères adaptés au tri sélectif, réfection des escaliers d'accès aux halls d'entrée, réfection complète des espaces verts et de l'éclairage extérieur avec réalisation d'une aire de jeux petite enfance, réfection du réseau de distribution d'eau, etc.

Deux années ont été nécessaires pour rénover l'ensemble ce patrimoine et le coût total des travaux s'élève à 6,8 millions d'euros environ. Cette somme comprend une participation financière de l'Etat à concurrence de 110 780 euros (opération Autoroutière DIRIF).

Une attention spécifique portée à la performance énergétique

Les travaux importants menés en matière d'isolation thermique ont permis de faire baisser la consommation énergétique des logements, passant d'une Classe D avant travaux à une Classe C après travaux. La consommation énergétique moyenne de l'immeuble est aujourd'hui de 130 KWH/m2/an (contre 199 KWH/m2/an avant).

Depuis près de 10 ans, l'OGIF consacre en moyenne 50 millions par an à la rénovation de son patrimoine (ravalement avec isolation thermique, aménagement des espaces extérieurs, renouvellement des menuiseries extérieures, etc.).

Par ailleurs, l'OGIF a engagé depuis 2012, une campagne de réfection totale des équipements de plomberie-sanitaires de ses résidences, planifiée sur quinze ans. La rénovation de ces équipements est un chantier prioritaire pour lequel l'OGIF déploie une stratégie spécifique.

Tous ces travaux de modernisation contribuent à une meilleure intégration des résidences dans leur environnement et à davantage de bien-être pour les habitants.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?